Vous êtes ici : Accueil > à la découverte du 13 > En provençal > Marseille-Provence : capital du sport 2017

Marseille-Provence : capital du sport 2017

Nouveauté ! Retrouvez l'actualité provençale de votre Accents du mois par notre spécialiste Jan-Miquèu TURC. Chaque numéro vous fera découvrir un thème qui fait l'actualité de notre département dans l'un des deux grands dialectes du provençal (dialecte rhodanien ou maritime). Ce mois-ci, c'est Marseille Provence Capitale du Sport 2017 qui est à l'honneur.

Marsiho-Prouvènço, Capitalo de l’esport 2017... mai lèu, mai aut, mai fouart !

La dernière foulée du record de l’heure de Bouin, 1913

Marsiho, Capitalo de l’esport ! N’en vaqui uno que comto ! Fau dire que se l’agrado tant qu'acò l’esport à la ciéuta fouceienco, s’apren au mens à seis óurigino gregalo, que sa civilisacien drudo si pòu pas dessepara dei Jues Oulimpi neissu au siècle VIIIèime av. J.-C.. Es ensinto, qu’aquéstou titre – qu’es uno proumiero en Franço – si capito d’èstre coumo uno counsacracien ! Fèn dounc la vòuto d'un empèri espourtiéu vertadié souto la capo dóu soulèu de Prouvènço, emé quàuqueis eisèmple de marco.

Pèr coumença, lei dous esport lei mai liga à la vilo, lou baloun e la petanco. Quand vias que l’O.M. (1899) es lou segound clube francés lou mai encian e que Marsiho es la patrìo de Zizou coumo la dei supourtaire lei mai afouga de Franço, parlo soulet que si v’ameritè bèn de li basti lou segound estàdi lou pus grandaras de l’eisagone, Orange Vélodrome. Qu sarié dounc estouna que Marsiho – que, de-bouon, degun li fa pòu – fouguèsse estado tengudo pèr la capitalo franceso dóu baloun, visto coumo talo à l’estrangié, e acò despui un brave moumen ? De soun coustat, la petanco es vengudo pau à cha pau lou 7èime esport lou mai pratica en clube dóu despartamen (11èime rèng naciounau). Vui, chasque estiéu, li tène sa bouono plaço quand si debano lou councours de petanco lou pu gros dóu mounde : lou "Mondial, La Marseillaise à Pétanque" (15 000 jugaire, 20 nacien, 5 jour, toui lei despartamen francés, vo quàsi)... bèn talamen qu'uno candidaturo deis óuficialo fouguè mandado au Coumitat Oulimpi pèr que l'aguèsse ei J.O. de 2024 uno nouvello disciplino : l’Esport Bocho (la petanco, la bocho lieneso, la Raffa Volo) !

Puei, pèr parla deis esport aquati (nadàgi, water-polo) e pèr douna un eisèmple d’un ròdou astra pèr entrina leis espourtiéu de l’Uropo touto : lou C.N.M. (Ciéucle dei Nadaire de Marsiho). Despui 1921, si li vis au m3, coumo l'a gaire d’endré coumo acò, de champioun de nadàgi (de Bernard à Lacourt vo Gilot en passant pèr Manaudou). E soun equipo de Water-polo rèsto l’uno dei mai bouleguejarello de noueste bouon vièi countinènt (34 edicien dóu champiounat de Franço d'elèi, 10 Coupo de Franço, 1 Coupo de la Ligo, 39 Coupo d'Uropo) !

Enfin, e acò si saup gaire, – l’aguèsse un raport em’aquéu Mounde dóu silènci de Cousteau –, Marsiho recato despuei 1955 sus lei quèi de Port-Vièi, lou sèti naciounau de la F.F.E.S.S.M., qu'es la Federacien Franceso d’Estùdi e d’Esport Souto-Marin. Aquelo d’aquito es vui l’ourganisme majourau de nado souto-aigo en Franço emé mai de 150 000 licencia, 2 500 Clube, 6 000 mounitour e peraqui 70 000 brevet remés chasque an... Pèr clava, e pèr sagela dins lou maubre coumo soun estaca lei Prouvençau à l’esport, citaren l’obro famoue emai resplendènto de l’estatuaire prouvençau Pèire Puget, lou Milon de Crotono, un atlèto de trìo de la Grèço antico ! Si n’en pòu vèire sa rapresentacien au musèu dóu Louvre à Paris vo bèn… soun retipe sus lou cours d'Estiene-d'Orves de Marsiho ... D'uno capitalo à l'autro, zóu, bouleguen-si !

Jan-Miquèu TURC
Proufessour certifica de lingo prouvençalo
(Acadèmi de-z-Ais-Marsiho)

TRADUCTION
 

Marseille-Provence, Capitale du sport 2017... plus vite, plus haut, plus fort !
 

Marseille, Capitale du sport ! En voilà une bonne nouvelle ! Il faut dire que le goût prononcé de la cité phocéenne pour le sport tient au moins à ses origines grecques, dont la riche civilisation reste indissociable de l'invention des Jeux olympiques au VIIIe siècle av. J.-C.. Aussi, ce titre – une première en France – vient-il comme une consécration ! Petit tour d'horizon d'un véritable empire sportif sous le soleil de Provence, avec quelques exemples marquants. 

Pour commencer, les deux sports les plus associés à la ville, le foot et la pétanque. Avec le deuxième plus ancien club français, l’O.M. (1899), la patrie de Zizou et des supporters les plus enflammés de France méritait bien le deuxième plus grand stade de l’hexagone, Orange Vélodrome. Pas étonnant donc que Marseille –qui décidément craint degun – fasse depuis longtemps figure de capitale française du foot, reconnue à l'international ! De son côté, la pétanque est devenue au fil des ans, le 7e sport du département le plus pratiqué en club (11e rang national). Aujourd'hui, chaque été, elle est mise à l'honneur à l'occasion du plus grand concours de pétanque au moooonde : le "Mondial, La Marseillaise à Pétanque" (15 000 joueurs, 20 nations, 5 jours, presque tous les départements français)... à tel point qu'une candidature officielle a été déposée au Comité Olympique pour qu'une nouvelle discipline puisse figurer aux J.O. de 2024 : le Sport Boules (la pétanque, la boule lyonnaise, la Raffa Volo) !

Ensuite, dans la catégorie des sports aquatiques (natation, water-polo), et pour donner un exemple de haut-lieu d'entraînement sportif de niveau européen : le C.N.M. (Cercle des Nageurs de Marseille). On y trouve, depuis 1921, l’une des plus fortes concentrations de champions de natation (de Bernard à Lacourt ou Gilot en passant par Manaudou). Et son équipe de Water-polo reste l’une des équipes les plus dynamiques de notre bon vieux continent (34 éditions du championnat de France élite, 10 Coupes de France, 1 Coupe de la Ligue, 39 Coupes d'Europe) ! 

Enfin, et chose peu connue, peut-être parce qu'en lien avec le Monde du silence de Cousteau, Marseille abrite depuis 1955 sur les quais du Vieux-Port, le siège national de la F.F.E.S.S.M., la Fédération Française d’Études et de Sports sous Marins. Celle-ci est aujourd’hui le principal organisme de plongée sous-marine en France avec plus de 150 000 licenciés, 2500 Clubs, 6000 moniteurs et plus de 70 000 brevets délivrés par an... Pour conclure, et pour sceller dans le marbre l'attachement qu'ont les Provençaux pour le sport, nous citerons la célèbre et superbe œuvre du statuaire provençal Pierre Puget, le Milon de Crotone ! L'un des plus grands athlètes de la Grèce antique ! On peut voir sa représentation au musée du Louvre à Paris ou bien… sa réplique sur le cours d'Estienne-d'Orves de Marseille ... d'une capitale à l'autre, zou, remuons-nous !













VA SABIAS ACÒ ?

La petanco espeliguè à la Ciéutat en 1910 bouonodi un vièi jugaire que li disien Jùli Hugues, subre-nouma " Le Noir ". Un jour de jun, alor que jugavo à la longo, tout entrepacha qu'èro, pecaire, de sei mau d’ouesse, aquéu brave ome pousquè pas fa autramen que de manda la bocho emé sei pèd tanca dins lou sòu !... - L’Estàdi Orange Vélodrome es lou pus aut de Franço emé sei 65 mètre souto soun cubert blanc (contro 46 mètre pèr l’Estàdi de Franço, à Paris) !...
 

LE SAVIEZ-VOUS ?
 

La pétanque est née à La Ciotat en 1910 grâce à un vieux joueur, un certain Jules Hugues (dit "Le Noir"). Un jour du mois de juin, alors qu'il jouait à la longue et que les rhumatismes handicapaient, le pauvre, ce brave homme ne put faire autrement que de lancer la boule en gardant les pieds tanqués dans le sol !... - Le stade Orange Vélodrome est le plus haut de France avec ses 65 mètres sous sa toiture blanche (contre 46 mètres pour le Stade de France, à Paris) !...

LA TARGO, QU’ES ACÒ ?

Emai l'aguèsse pas creba l'uou en Prouvènço, la targo, que remountarié proubable à l'Egito antico, vous pouerge sa metodo franceso que li dien prouvençalo e que, v'avès coumprés eisa, es pas pariero que la metodo lieneso, lengadouciano, parisenco vo alsaciano. Es soun biais foueço mai coudifica autant que mai vióulènt que n'en fa la marco neto : lei jugaire si fan d'assalido entre élei bèn masclo emé de cabussado tarabastoue ! Car qu vous a panca di : « qu a begu, buoura » ?

 

LES JOUTES PROVENÇALES ?

Bien que les joutes ne soient pas nées en Provence, dont l'origine pourrait remonter à l’Egypte antique, il existe une méthode française dite provençale, qui, vous l'imaginez bien, diffère de la méthode lyonnaise, languedocienne, parisienne ou encore alsacienne. Sa caractéristique repose sur une codification plus extrême et sur une plus grande violence : les attaques entre les joueurs étant viriles et les plongeons sonores ! Et croiriez-vous toujours que : « chassez le naturel, il revient au galop » ?

Retour haut