Polices municipales : une présence forte pour la sécurité au coeur des communes

C’est un partenariat important que celui réalisé entre le Département et la Police municipale.

 

À Marseille d’abord, grâce au Plan pour Marseille signé entre le Département et la Ville en octobre dernier, avec l’installation de 50 nouvelles caméras de vidéoprotection pour renforcer la surveillance des sites repérés comme théâtre de délits et des abords de collèges et autres lieux sensibles. “Le Département a pour la première fois apporté une aide considérable en un temps très bref, notamment pour que les abords des collèges soient surveillés”, précise Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe déléguée à la Sécurité et à la prévention de la délinquance.

Le Département s’engage par ailleurs à participer à l’acquisition de 11 véhicules, 6 motos et 6 scooters, ainsi qu’un soutien accordé à la création d’un poste de Police municipale.

TOUTES LES COMMUNES SONT AIDÉES

Sur l’ensemble du territoire, le Département se veut attentif à la sécurité des citoyens. Toutes les communes sont aidées, sans aucune exception. Pour la seule année 2017, 2 millions d’euros d’autorisation de programme ont été votés, comme en 2016 déjà. Le budget consacré à la vidéoprotection a doublé hors Marseille. Dès 2016, la présidente Martine Vassal a tenu à modifier les critères d’intervention en concentrant les efforts financiers aux abords des collèges par les portiques et les caméras. Pour 2017, le dispositif de vidéoprotection s’étend aux abords des centres aérés, des crèches, des écoles et de la totalité des collèges.

Enfin, des postes de police vont être créés ou rénovés : Septèmesles- Vallons, avec des travaux de réaménagement des locaux vacants de l’Espace Jeunes pour y affecter le service de police municipale, la création d’un nouveau poste de police à la Pennesur- Huveaune, un aménagement du poste de police municipale à Rognac dans le quartier des Brets Barjaquets, la mise aux normes de sécurité de l’armurerie de la police municipale de Châteauneufles- Martigues. Autre projet important, Saint-Rémy-de-Provence va voir un programme de réfection des anciens locaux du CCAS.