La médiation sociale

Le dispositif de médiation sociale aux abords des collèges a été mis en place par le Conseil départemental et l'Etat en 2002. 

Des médiateurs sociaux aux abords de collèges

53 collèges, contre 42 l’an dernier bénéficient de l’action de médiation des équipes mobiles aux abords des établissements. 4 associations au lieu de 3 l’an dernier sont impliquées dans ce dispositif.

Il est destiné à prévenir les incidents et à améliorer la sécurité à l'extérieur des établissements par la restauration et le maintien du lien social grâce à la présence de médiateurs sociaux. 

Les agents de médiation sont recrutés par les associations dans le cadre de contrats aidés. Ils sont encadrés par des coordonnateurs et un tuteur.

Le bilan dressé par l'Inspection académique montre une réduction des incidents aux abords des établissements bénéficiaires de la médiation sociale.

La Sécurité dans les collèges : une priorité 

Un meilleur contrôle des accès

• Mise en place de portails d’accès aux établissements dont l’ouverture s’effectue par carte électronique personnalisée intégrée au carnet de correspondance des élèves pour mieux contrôler les accès.
• Réhaussement des clôtures d’enceinte et renforcement des clôtures périphériques, afin de limiter les risques d’intrusion.


Un renforcement de la vidéo-protection

• Le Département développe la vidéo-protection à l’intérieur des établissements et s’engage, auprès des communes, à financer à hauteur de 80 % l’installation des systèmes de vidéo-protection aux abords des établissements.
• Mise en place d’une ligne directe dédiée, avec une gestion de situation d’urgence à visée anti-attentat.

Sécurité renforcée pour 11 nouveaux collèges d’ici février 2017

Après une première expérimentation dans les collèges Les Matagots et Virebelle à La Ciotat, le renforcement du dispositif de sécurité est étendu à 11 établissements du département, à partir de cette rentrée 2016. Le Conseil départemental y consacre un budget de 18 M€.

La médiation en chiffres
• 53 collèges des Bouches-du-Rhône, la plupart situés en éducation prioritaire, sont concernés.
• 99 agents de médiation recrutés et 11 coordonnateurs, 2,5 tuteurs.
• 70% des médiateurs sont des emplois d’avenir qui effectuent 35h par semaine.
• 30% en contrat CUI/CAE (Contrat Unique d'Insertion / Contrat d’Accompagnement dans l'Emploi).
• Coût du dispositif en 2016 : Département : 1,5 M€