Les ports départementaux

Huit ports de pêche et de commerce relèvent de l’autorité du Conseil départemental : le Port-Vieux de La Ciotat et le site industriel, Cassis, les ports calanquais de Niolon et de La Redonne, Carro et trois ports de l’Etang de Berre, Pertuis, Sagnas et Jaï.
Compétent pour créer, aménager et exploiter 8 ports maritimes à dominante de commerce et de pêche professionnelle, le Département assure directement ou par délégation : Les travaux nécessaires à l’entretien, la protection, la rénovation, la modernisation, la transformation des installations et l’adaptation aux besoins des différents métiers et pratiques de la mer : industrie, pêche, commerce, plaisance, sports et loisirs nautique;Une gestion dynamique du plan d’eau concertée avec les usagers. Des textes réglementaires adaptés aux caractéristiques de chaque port sont élaborés ;L’amélioration de la qualité environnementale et paysagère de l’ensemble des domaines : récupération des eaux usées, aires de carénage, réhabilitation de sites...

Le port vieux de La Ciotat

Le port vieux de La Ciotat

Un site industriel

Sur le port de La Ciotat une histoire de reconversion industrielle s’écrit.

Après sa fermeture en 1988, le chantier naval est devenu un site portuaire départemental, dont la reconversion est menée par la société d’économie mixte de développement économique et portuaire (SEMIDEP). Plus de 40 millions d’euros ont été investis à ce jour pour relancer la vocation industrielle du site.

La plate-forme « Méga yachts » mise en service en 2007, complétée en 2008 par une seconde plate-forme sont dédiées à la construction, à la rénovation et à la maintenance de bateaux de haute et moyenne plaisance. Les équipements performants du site permettent d’accueillir tous les types de grands yachts et voiliers de plus de 24 mètres. Ils sont 7000 dans le monde et la moitié séjourne, l’été, en Méditerranée.

En savoir plus www.laciotat-shipyards.com

Un port de pêche

Tout aussi liée à l’identité de la Ville que la construction navale, la pêche est une activité multiséculaire à La Ciotat. Une vingtaine de patrons-pêcheurs contribue à l’économie locale, à sa vie sociale et à son attrait touristique.

Le Port-Vieux est aussi le point de départ de navettes et bateaux de promenade pour l’Île Verte et les Calanques. Ses 86 000 m² de plan d’eau abritent également quelque 700 bateaux de plaisance.

Télécharger le règlement départemental de police du Port- Vieux de La Ciotat

Télécharger le dernier conseil portuaire du port de  La Ciotat

La Ciotat : un pôle de réparation navale de haute plaisance

La Ciotat : un pôle de réparation navale

Le Conseil départemental est un acteur majeur du projet de La Ciotat qui doit en faire un pôle de référence en matière de réparation navale de haute plaisance. Dès 1994, il s'est engagé à participer à la reconversion du site des anciens navals de la Ciotat vers un pôle de réparation, d'entretien et de maintenance des plus grands navires de haute plaisance.

Vers un pôle de référence

Le Département figure en effet parmi les maîtres d'ouvrage engagés dans la création de ce pôle. Il a été en charge de la reconstruction du terre-plein du Sahara qui doit accueillir l'ensemble des équipements nécessaires au pôle de haute plaisance (activités de réparation et de maintenance).

La société Monaco Marine, autre acteur du pôle, a créé sur le site un chantier naval de refit, d'entretien et de peinture permettant la mise en chantier parallèle de 14 méga yachts.

Pour cela, un hangar à bateaux aux dimensions exceptionnelles a été construit. L'ensemble de ces projets doivent faire à terme du site ciotaden l'un des plus attractifs de la Méditerranée pour la réparation navale de haute plaisance.

Une forte mobilisation du Conseil général

Face à ces enjeux économiques, le Conseil départemental a toujours porté une attention soutenue à la reconversion du site des anciens chantiers navals de La Ciotat. L'investissement total direct du Département sur le projet représente 3,83 M€ dont 3,3 M€ pour la reconstruction du terre-plein du Sahara et 530 000 € pour la société Monaco Marine.

Au final, la concrétisation de ce projet doit répondre à des priorités sans cesse réaffirmées par le Conseil départemental : le maintien de la vocation industrielle et économique du site pour en faire un pôle de référence, le confortement des savoir-faire et des compétences locales, le développement d'une filière d'avenir et l'intégration du projet dans une dynamique locale.

Ce pôle aura nécessité un investissement total de plus de 41,8 M€.

Les 2 ports calanquais de la côte bleue : Niolon et La Redonne

Le Port de La Redonne

Le Port de La Redonne
124 plaisanciers
5 pêcheurs professionnels

Haut lieux touristiques aujourd’hui, les pêcheurs furent longtemps les maîtres des calanques de La Redonne et de Niolon, accessibles uniquement par la mer.

C’est au début du XXe siècle, que les voies d’accès route et rail sont réalisées. Depuis, le spectacle de la virtuosité du travail de l’homme y rivalise avec celui de la nature.

Ces calanques et les fonds qui bordent la Côte Bleue sont réputés pour la richesse des espèces sous-marines et de leurs habitats : langoustes, galathées, poulpes, mérous, congres, herbier de posidonie, corail rouge...

Téléchargez le règlement départemental de police du Port de La Redonne

Télécharger le dernier conseil portuaire du Port de La Redonne

port de niolon

Le port de Niolon
54 plaisanciers
Une organisation sportive

Très abrité du mistral, il est le siège de l’un des plus grands centres de formation de plongée d’Europe.

De petites dimensions, ces ports n’en n’offrent pas moins des prestations remarquables, avec aire de carénage aux normes, grue de levage, station d’avitaillement, sanitaires, eau et électricité.

Un plan d’aménagement paysager et environnemental est en cours de réalisation pour ancrer davantage encore ces ports dans leur écrin naturel.

Téléchargez le règlement départemental de police du Port de Niolon

Télécharger le dernier conseil portuaire du Port de Niolon

Le port de Cassis

Le port de Cassis

Passé le Bec de l’Aigle et la grande falaise du Cap Canaille s’ouvre la baie de Cassis. Son port est situé dans un périmètre inscrit à l’inventaire des sites d’intérêt général de France. Il est une des entrées maritimes des Calanques, site classé.

  • Un plan d’eau de 40 000 m2,
  • 10 pêcheurs professionnels,
  • 15 bateaux de promenade en mer,
  • 365 plaisanciers,
  • Un chantier naval
  • 4 activités spécialisées dans la plongée et la location de bateaux

Depuis 15 ans, d’importants travaux ont été conduits : réhabilitation des abords de l’Oustau Calendal, confortement des digues, mises aux normes environnementales des installations.

Récemment, le Conseil départemental a procédé à la réfection complète des appontements du port de plaisance et de la station d’avitaillement, création d’étals de pêcheurs... Ses prochains objectifs sont le dragage du port , la mise au norme de l’aire de carénage et la rénovation des bungalows du quai des Moulins. Ce programme d'aménagement a nécessité un investissement de 1,7M€.

L’attraction internationale du port fait du plan d’eau une zone de fréquentation intense de bateaux de plaisance et de promenade. Il est également soumis à une forte demande en matière de postes à quai et de propositions d’activités commerciales, culturelles et sportives. Le Conseil départemental a mis en place une réglementation pour garantir l’équilibre entre les différents usages du port et le respect des règles fondamentales d’accès de tous au domaine public.

Télécharger le règlement départemental de police du port de Cassis

Télécharger le dernier conseil portuaire du Port de Cassis

Le port de Carro

port de Carro

Avec le port de Carro, ‘’quartier’’ de Martigues, s’achève la Côte Bleue.

Carro est un port de pêche posé sur une pointe de bout du monde. Ses rudes marins sont entrés dans la légende pour leurs homériques pêches au thon d’antan et pour leur bravoure dans le sauvetage en mer. Ici, le mistral de nord-ouest et le vent d’autan de sud-est, soufflent plus fort qu’ailleurs.

Carro, dont le nom viendrait de la racine ligure Kar qui signifie pierre, est entièrement dédié à la mer : pêcheurs et marché aux poissons, entretien des filets, petite réparation navale, fameux wind surf… Sur la ‘’pierre froide’’, les pêcheurs débarquent et vendent leurs poissons tous les matins.

Outre ses 30 bateaux de pêche, le Port peut accueillir 200 bateaux de plaisance. Il est équipé d’une grue de levage et d’un plan incliné de mise à l’eau. Les pêcheurs bénéficient d’une station d’avitaillement.

La tempête de 1994 y a été durement ressentie, nécessitant de lourdes réparations immédiates. Depuis cette date, de nombreux travaux ont été réalisés : changement des pannes et des réseaux, réhabilitation des quais, appontement dédié au sauvetage en mer, réfection de l’ensemble de l’outillage, organisation du plan d’eau…

Télécharger le règlement départemental de police du Port départemental de Carro

Télécharger le dernier conseil portuaire du Port de Carro

Les trois ports de l'Etang de Berre

Etang de Berre

PERTUIS - SAGNAS - JAI

L’Etang de Berre abrite 10 ports. 3 relèvent de l’autorité du Département : Pertuis et Sagnas sur la commune de Saint-Chamas et Jaï sur la commune de Marignane. Interdite pendant près de 40 ans pour cause de pollutions multiples, la pêche, est, depuis 1994, à nouveau autorisée. La flotte de pêche professionnelle est aujourd’hui constituée de 53 navires.

Pertuis
Ce Port pénètre au cœur de Saint-Chamas et se ferme sur une spectaculaire falaise creusée d’habitats troglodytes… Pertuis est un des hauts lieux de la pêche à l’anguille sur l’Etang qu’honorent ses 15 bateaux. Très dégradé dans les années 80, le port a été entièrement rénové et restructuré. C’est aujourd’hui un port bien équipé avec aire de carénage, grue de levage, plan incliné de mise à l’eau et station d’avitaillement aux normes.

Sagnas

Un petit port de pêche qui compte 5 bateaux de pêche et 21 bateaux de plaisance. Il est équipé d’une grue et d’un plan incliné de mise à l’eau. La mise en sécurité et le confort des usagers sont les lignes directrices de l’action du Conseil départemental sur ce port.

Jaï

Le port du Jaï est un des plus petits ports de France. Son domaine portuaire a été agrandi, des locaux de stockage ont été créé, et le quai a été remis à neuf. Les pêcheurs disposent désormais d’un bel espace de travail. 25 plaisanciers cohabitent avec eux.
 

Télécharger le règlement départemental de police des Ports de Pertuis, Sagnas et Jaï

Télécharger le dernier conseil portuaire des Ports de Pertuis, Sagnas et Jaï

CAPITAINERIES
LA CIOTAT
Capitainerie :
04 42 83 80 27/28
Bureau du Port - Conseil départemental:
04 42 01 26 59

CASSIS
Capitainerie :
04 42 32 91 65
Bureau du Port - Conseil départemental:
04 13 31 04 65

PORTS DE NIOLON - LA REDONNE
Conseil départementall - Service des ports:
04 13 31 02 28

Port de Carro
Capitainerie:
04 42 80 76 28
Conseil départemental - Service des ports:
04 13 31 02 28

Pertuis / Sagnas / Jaî
Conseil départemental - Service des ports:
04 13 31 02 28