Perte d'autonomie : le Département s'engage pour le Bel Âge

Chaque année en France, les accidents du quotidien chez les seniors, comme une simple chute, causent 10 000 morts en France et 2850 personnes sont hospitalisées dans les Bouches-du-Rhône. Pour que les victimes de ces accidents demeurent les plus autonomes possible, le Département lance une grande campagne de sensibilisation.

Lancement du premier Forum Santé

affiche apa

A l’occasion du lancement de son JT de la santé sur internet, le quotidien La Provence s’associe avec le Département. Chaque vendredi, des conseils et interviews d’experts seront disponibles dans les pages de la Provence et sur le site laprovence.com.

A l’initiative de Martine Vassal, Présidente du départemental des Bouches-du-Rhône, un premier forum santé se tiendra également  à l’Hôtel du Département, le 21 juin à 15h, en présence des professeurs Jean-Noël Argenson et Patrick Villani, à qui vous pourrez poser toutes vos questions…pour bien vieillir.

Hôtel du département - 52, avenue de Saint-Just, 13004 Marseille

Entrée libre mais inscription obligatoire sur forumsante@laprovence-presse.fr

Si vous saviez... comment éviter des drames!

Avec le Conseil départemental 13 et l'AP-HM, "La Provence" engage une campagne de sensibilisation à la perte d'autonomie chez les seniors.

Si vous saviez comment une vie peut basculer...

C'est l'histoire tragique de Denise, 79 ans, grand-mère de douze petits-enfants qui coulait des jours tranquilles dans son modeste pavillon. Un soir d'octobre, elle chute dans son escalier en voulant ranger des chaussures qui trainaient là mais ne gênaient personne. Un drame pour un motif futile vient de se nouer. Rien de cassé certes, Denise se relève mais voilà bientôt que fleurissent des bleus monstrueux car elle est sous anti-coagulants. Cinq jours plus tard, elle se décide à se rendre aux urgences. Où le médecin suspend la prise des anti-coagulants en raison des hématomes et d'un saignement intra-crânien ciblé par le scanner. Vingt jours plus tard, affaiblie mais rentrée chez elle après une période d'observation à l'hôpital, Denise est victime d'un AVC massif. Elle décédera trois semaines après.

Cette histoire singulière n'est pas exceptionnelle. La chute après 65 ans entraine souvent des complications rapidement invalidantes, voire funestes si l'on songe au nombre élevé de décès dans les mois suivant une fracture de col du fémur. Or bien des drames seraient évitables avec un peu d'attention et le respect de consignes simples: supprimer les tapis, les pots de fleurs, les tabourets qui sont sources de chute, faire contrôler sa vue pour les mêmes raisons, entretenir en douceur ses muscles et ses articulations pour affirmer son assise...

C'est tout la question centrale de la perte d'autonomie que nous souhaitons aborder au fil des mois à venir avec le concours des orthopédistes, rhumatologues, gériatres, ophtalmologistes, psychologues, mais aussi des associations, des nutritionnistes...

Chaque vendredi, en partenariat avec le Département des Bouches-du-Rhône et l'AP-HM, vous retrouverez dans ces pages une chronique de conseils, un journal télévisé est en ligne depuis hier sur LaProvence.com, avec également sur notre site les recommandations de dizaines d'experts provençaux. Et puis nous organiserons mercredi 21 juin à 15h à l'Hôtel du Département un premier forum ouvert à nos lecteurs sur le "Bien vieillir" avec les professeurs Jean-Noël Argenson (chirurgien, Institut du Mouvement et de l'Appareil Locomoteur) et Patrick Villani (gériatrie) afin de savoir comment mieux aborder le cap des 65 ans et plus. Vous pourrez poser vos questions (1).

Si vous saviez combien il est parfois simple, évident, de changer la donne et permettre aux personnes âgées de vivre plus sereinement, et surtout moins dangereusement...

Philippe SCHMIT