Garant du patrimoine d'hier et de demain

Pour que vive la Provence, le Conseil départemental se porte garant du patrimoine d’hier et de demain. Pour cela, sa Présidente a initié des actions phare sur des lieux emblématiques.

DEUX MUSEES MODERNISES POUR FAIRE VIVRE L’HISTOIRE

La culture tiendra une place essentielle dans la Provence de demain. Car notre terre d’exception possède des valeurs et une identité fortes que nous pouvons retrouver et partager à travers une programmation culturelle particulièrement riche. C’est ce que nous proposent les hauts lieux culturels de notre territoire, auprès desquels le Département est présent. Une présence confortée dans les faits par l’affirmation de plusieurs décisions significatives en la matière. Notamment l’annonce par Martine Vassal d’un investissement de 25 millions d’euros pour le Musée départemental Arles antique (MDAA) et le Museon Arlaten à Arles, véritables écrins d’histoire dans lesquels renaissent les objets du passé. Le Museon Arlaten tout d’abord poursuit sa mue avec une rénovation complète du bâtiment. En 2018, il rouvrira ses portes en utilisant tous les moyens modernes (images 3D, écrans interactifs, …) pour redonner vie aux 38 000 objets qui sont actuellement hébergés au centre d’études, de restauration et de conservation des œuvres. Le Musée départemental Arles antique, lui, donne vie à un passé beaucoup plus ancien : celui de l’époque romaine. Toutes les fouilles entreprises sur terre comme sous l’eau ont fait resurgir du passé des milliers de pièces uniques, comme la très symbolique barge romaine qui date de 2000 ans. Pour préserver ce passé prestigieux, l’Assemblée départementale a voté l’aménagement d’un nouveau site de conservation. Une mesure d’autant plus importante que le MDAA vient de recevoir une 3e étoile du guide vert Michelin. Sous la mention “Mérite le voyage”, le musée fait ainsi partie du cercle très fermé des 20 musées ayant atteint ce niveau d’excellence en France :
“Un musée unique par son ampleur et la qualité de présentation des œuvres en France” souligne le Guide vert. 

 

ARCHIVES ET BIBLIOTHEQUE, L’AVENIR CULTUREL

Quand ils ont débarqué à la Bibliothèque départementale à Marseille pour leur exposition, les “Super-Héros” ont investi un lieu qui devient un phare culturel de la cité phocéenne. Preuve de l’engouement suscité, la fréquentation des ABD a doublé depuis le début de l’exposition ! Cet été, le Conseil départemental, en partenariat avec le Festival Jazz des Cinq Continents et le Mucem, ouvrira les portes des Archives et de la Bibliothèque départementales aux instruments de jazz, sous le regard d’un expert en la matière, Raphaël Imbert.  

 

 

 

1er SALON DES AGRICULTURES DE PROVENCE

 

C’est une grande première dans le département : les 3, 4 et 5 juin s'est tenu le 1er Salon des agricultures de Provence à Salon-de-Provence. Pourquoi des agricultures ? Car la richesse de notre territoire, la variété de nos productions et la diversité des cultures sont autant de raisons essentielles pour les mettre en avant. à l’instar de son cousin parisien, ce nouveau rendez-vous donne la parole aux agriculteurs et aux consommateurs, fait la part belle aux animaux et aux bons produits. Une occasion unique de renouer le dialogue entre tous à l’heure où le mode de consommation local et la préservation des métiers de terroir sont une volonté commune. Illustration de l’efficacité du “jouer collectif” prôné par Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, qui avait à cœur que ce salon voit le jour, l’organisation en a été confiée à la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône, avec le soutien du Département, du Conseil de territoire du Pays Salonais et de la Métropole Aix Marseille Provence. Il a réunit plusieurs centaines de professionnels de toutes les filières et de tous types de culture et plus de 15 000 visiteurs.

UN PRINTEMPS DE PROVENCE, LA FETE DES TERRITOIRES

Les états généraux de Provence ont montré à quel point les habitants du département étaient non seulement attachés à leur territoire, mais aussi avides de le (re) découvrir. “Un Printemps en Provence” a concrétisé ce souhait commun et cette envie de se rencontrer pour une grande fête populaire, de profiter de nos espaces naturels ou de lieux symboliques en famille. Mais aussi de célébrer nos traditions et notre patrimoine enviés de tous.

 

 

 

 

 

A 100 % aux côtés des agriculteurs

  • Visite à Tarascon en septembre et dialogue avec les agriculteurs touchés par la crise pour trouver
  • collectivement des solutions rapides. C’est à cette occasion qu’a été annoncé la création du Salon des agricultures à Salon-de-Provence.
  • Maintien du budget départemental en faveur de l’agriculture à hauteur de plus de 10 millions d’euros.
  • Déplacement à Bruxelles les 13 et 14 octobre 2015 pour soutenir les filières provençales dans la politique agricole européenne,
  • et notamment la riziculture en proie à de graves difficultés.
  • Déplacement au Salon de l’agriculture à Paris le 2 mars.