Pour l'emploi, une conviction : accélérons !

En un an, face à un taux de chômage préoccupant, le Conseil départemental a pris des mesures fortes pour activer tous les leviers de croissance.

ACCELERATEUR DE L’EMPLOI EN PROVENCE, UNE PREMIERE EN FRANCE

L’Accélérateur de l’emploi en Provence a été inauguré le 30 mars par Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental. Dispositif unique en France, cet espace au sein même de l’Hôtel du Département est entièrement dédié à l’accompagnement vers un retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA. à travers sa mise en place, le Conseil départemental affirme sa volonté d’être le premier partenaire de l’emploi en Provence. “Notre priorité, c’est l’emploi et tout particulièrement le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA” a rappelé Martine Vassal lors du lancement de ce nouveau dispositif. Ce dernier est en effet destiné à faciliter la mise en relation des demandeurs d’emploi et des entreprises. Dans un contexte où près de 16 000 offres d’emploi restent non pourvues dans le département, il est en effet indispensable de rapprocher l’offre et la demande.

Au sein de l’Accélérateur de l’emploi, les bénéficiaires du RSA, encadrés par des professionnels du recrutement, effectuent un parcours complet destiné à les accompagner dans leur recherche et à les préparer à des entretiens d’embauche.

Ils ont également la possibilité de rencontrer les acteurs locaux de l’économie et de l’emploi et d’échanger directement avec les recruteurs lors de jobs dating mensuels. Dans cet espace, tout est mis en œuvre pour que les demandeurs d’emploi retrouvent le chemin d’une activité professionnelle. Et les premiers résultats sont là : d’ores et déjà, près de 1800 bénéficiaires du RSA sont de retour vers l’emploi.

Comment ça marche ?

  • Chaque semaine, 30 bénéficiaires du RSA, conviés par leur pôle d’insertion, participent à une journée de préparation à travers un parcours en six ateliers : métiers, photo/CV, coaching, contrats aidés, entretien individuel, simulation d’entretien.
  • Chaque mois, à l’issue de ce parcours, les demandeurs d’emploi sont prêts pour une séquence de jobs dating, lors d’une journée thématique consacrée à un secteur d’activité.
  • Régulièrement, la tenue de tables-rondes, colloques ou conférences autour de l’emploi permet d’informer les bénéficiaires du RSA sur les opportunités d’emploi dans le département.

1ER FORUM DE L’EMPLOI EN PROVENCE, UNE REUSSITE

Le 13 avril dernier, le 1er Forum de l’emploi en Provence s’est tenu avec succès à l’Hôtel du Département à Marseille. Plus de 6000 demandeurs d’emploi ont rencontré quelque 60 entreprises présentes sur place et ont pu postuler directement aux 1700 offres d’emploi proposées. La réussite de ce premier grand rendez-vous de l’emploi témoigne de la réelle utilité de faciliter la mise en relation directe des entreprises et des demandeurs d’emploi. De nombreux candidats se sont en effet positionnés favorablement auprès des recruteurs, certains décrochant même directement un emploi. De leur côté, les chefs d’entreprise ont exprimé une réelle satisfaction devant les profils des candidats, notamment dans les secteurs d’activité qui ont des difficultés à recruter. La voie est désormais ouverte pour l’organisation d’autres événements de ce type dans le courant de l’année.

Et aussi ...

  • Le recrutement de 100 jeunes en Service civique et 40 contrats d’apprentissage au sein du Conseil départemental.
  • Se renseigner : serviceciviquedeprovence@cg13.fr
  • Un renforcement des dispositifs de contrats aidés auprès des TPE, avec pour objectif la signature de 3000 emplois aidés dans le secteur marchand.
  • La généralisation des clauses sociales dédiées à l’insertion des bénéficiaires du RSA dans les marchés publics du bâtiment et des routes.

130 MILLIONS D’EUROS POUR DES PROJETS STRUCTURANTS

Dès cette année, 130 millions d’euros sont investis dans des projets structurants porteurs d’emplois et d’attractivité pour le territoire. Le Conseil départemental, dans ses choix d’investissement, parie avant tout sur l’innovation comme facteur de croissance. Dès l’été 2015, il s’est ainsi positionné sur le projet Thecamp en débloquant 5 millions d’euros en faveur de ce campus de portée mondiale dédié à la “ville du futur”, pilier d’Aix-Marseille French Tech, construit au cœur du Technopôle de l’Arbois.

Sur la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer, avec le soutien au projet Piicto, le Département mise sur la mutation du site industriel vers les énergies vertes. Non loin, autour de l’étang-de-Berre, il appuie le projet Henri Fabre dont la vocation est de structurer un pôle industriel de premier rang en matière d’innovation aéronautique et énergétique avec Airbus Helicopters, Daher, Thalès, EDF, le CEA et les entreprises sous-traitantes.

Piicto, une première étape pour une zone industrialo-portuaire en pleine relance

Au Nord du département, à Cadarache, Iter et la Cité des énergies, plateforme d’expérimentation pour les énergies renouvelables du futur, figurent au rang des investissements du Conseil départemental.

à Marseille, le Département s’engage aux côtés d’Euroméditerranée sur les nouveaux projets de développement sur le modèle des Smart City comme les îlots Allar et XXL, et soutient les filières porteuses d’avenir, en pleine croissance, comme le tourisme et l’activité croisière du Grand Port Maritime de Marseille.

Enfin, pas de développement sans connexion numérique, un plan pour l’accès au Très haut débit pour tous est déployé avec un investissement de 36 millions d’euros sur 5 ans pour un territoire entièrement couvert.

UNE DIPLOMATIE ECONOMIQUE AU SERVICE DE L’ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE

Une véritable diplomatie départementale est mise sur pied avec, en quelques mois, la réception de délégations étrangères (Chine, Mexique) et de grands opérateurs internationaux (ports de Miami et Singapour…). Des déplacements en Israël, à Londres et en Arménie sont également programmés.