Le département accompagne les aidants familiaux

Tous concernés. Nous serons tous, un jour ou l’autre de notre existence, concernés par la problématique de l’aidant familial.

Un aidant, c’est un parent, une compagne, un enfant, un frère qui accompagne tout au long de la maladie ou la perte d’autonomie un proche. Et qui souvent sacrifie sa vie professionnelle, privée, en s’occupant au quotidien de la personne malade, au prix de l’épuisement. Cet aidant a droit au répit, c’est-à-dire à quelques heures de repos pour respirer, prendre soin de soi. On appelle cela le droit au répit, une initiative venue du Canada et baptisée là-bas le baluchonnage.

Le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, en organisant en octobre 2015 une journée consacrée aux aidants, a pris la mesure et l’ampleur de la question et s’en est immédiatement saisie. La présidente de la collectivité Martine Vassal s’est rendue jeudi 24 mars au Centre gérontologique de Montolivet à Marseille, afin de rencontrer et d’échanger avec les professionnels de soin aux malades et d’annoncer des mesures fermes.

Le Département est promoteur de la solidarité active et veut développer sur l’ensemble du territoire le droit au répit en soutenant les associations qui le proposent.