Canton de Pélissanne : des priorités bien identifiées

Créer des moments d’échanges citoyens, c’est la démarche voulue par Martine Vassal lors de ses visites de terrain dans les cantons du département. Une approche participative très bien accueillie le 20 mai dernier sur le canton de Pélissanne.

A la rencontre des habitants, des élus locaux, des décideurs économiques et du tissu associatif, Martine Vassal s’est montrée très à l’écoute des problématiques rencontrées par les communes sur leur territoire respectif.

L’employabilité au cœur des échanges

A Eguilles, en présence du maire Robert Dagorne, les représentants du pôle d’activités qui compte 340 entreprises et les commerçants ont évoqué, tour à tour, les difficultés de déplacements des salariés, de logement des habitants, les besoins en infrastructures routières mais également l’inadéquation entre offre et demande d’emploi, notamment pour trouver une main d’œuvre qualifiée.

Sur chacun de ces points, Martine Vassal a répondu rappelant les piliers de son action : le développement dynamique du département, la préservation du territoire, l’exigence sociale et la jeunesse. Elle a particulièrement souligné la nécessité de travailler sur l’employabilité des territoires : « La formation des jeunes sur des métiers porteurs constitue le nerf de la guerre. Nous travaillons sur la mise en place de conventions avec les filières économiques pour une meilleure adéquation entre offre et demande d’emploi. Mais notre action doit être globale, l’employabilité passe aussi par l’accessibilité et les déplacements des salariés notamment sur l’axe Aix-Marseille ».

Inquiétudes autour de la future métropole

Les élus locaux ont également exprimé leur inquiétude devant la future Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour le maire Robert Dagorne : « La dynamique économique appartient au Département. Ensemble Conseil départemental et communes peuvent être vecteurs de croissance ».

Martine Vassal, engagée sur ce dossier, s’est montrée claire : « Je suis pour le principe de la métropole, mais une métropole constructive et progressive. Je suis contre une métropole qui évince les missions des maires et contre le basculement des communes au 1er janvier 2016 ».

Devant la vétusté des locaux de la Gendarmerie d’Eguilles, Martine Vassal a préconisé une délocalisation pour des conditions de vie et de travail décentes pour les gendarmes.

Les aménagements structurants prioritaires

A la Roque d’Anthéron, le maire Jean-Pierre Serrus a dressé un point de situation de sa commune marquée à la fois par des problématiques sociales et des besoins en équipements publics : «Nous avons besoin de l’aide du Département. Sur cette terre de festivals, dont le Festival international de piano est le plus emblématique, Martine Vassal a rappelé : « Malgré la baisse des dotations de l’Etat, je ne transigerai pas sur le soutien du Département aux infrastructures nécessaires à nos populations et au développement de tous les territoires ».

Elle a ensuite profité de sa visite à l’Abbaye de Silvacane, classée au titre des Monuments historiques, en présence de Sabine Bernasconi, déléguée à la Culture, pour confirmer le soutien du Département à la culture : « Il n’y aura pas de coupes sombres dans le budget de la culture mais une gestion plus pertinente et ciblée de notre action ».

Soutien au tissu associatif

Cette 3e visite de canton s’est achevée à Pélissanne. Avec le maire Pascal Montécot, Martine Vassal est allée à la rencontre des habitants, tenant à remercier particulièrement le mouvement associatif local : « La richesse des petites communes réside bien souvent dans la dynamique de leur tissu associatif », a-t-elle conclu.

A Pélissanne, dans les locaux de l’Espace seniors « Les Cigales », Martine Vassal a reçu un accueil très chaleureux.