Le budget

Le budget 2017 défend trois objectifs : la maîtrise des dépenses de fonctionnement, un niveau d’investissement soutenu, sans augmentation d’impôt dans un contexte national de baisse des ressources. Empreint de «bon sens», il donne la priorité à l’emploi, aux infrastructures de demain répondant aux besoins des habitants et à la réalisation de projets stratégiques pour l’attractivité du territoire.

Le budget départemental 2017 : Un budget maîtrisé, sans hausse d'impôts

Didier Réault, délégué aux finances, rapporteur du budget

Trois questions à Didier Réault, Vice-président délégué aux Finances

Quelles sont les grandes lignes de ce budget ?

Didier Réault: "L’équation de notre budget 2017 est complexe : comment maintenir nos investissements sans augmenter les impôts et avec moins de dotations de l’État. C’est un défi auquel nous avons répondu grâce à plusieurs décisions".

Comment avez-vous fixé ces orientations ?

"Tout d’abord, nous avons réduit les dépenses de fonctionnement et avons fait des économies sur le train de vie en mutualisant les moyens.
Ensuite, nous avons baissé par exemple de 8 millions d’euros les dépenses du RSA tout en préservant les aides pour ceux qui en ont le plus besoin. Ainsi, nous avons conforté notre capacité d’autofinancement en consolidant notre épargne nette.
Nous avons également rationalisé nos investissements vers des postes essentiels comme les collèges, les routes ou l’aide aux communes".

Maîtriser le budget garantira-t-il l’investissement ?

"Oui, de nouveaux projets seront financés comme par exemple les maisons du Bel âge, ou le partenariat de 100 millions d’euros avec la Ville de Marseille. Pour y arriver, il a fallu avoir une maîtrise de l’emprunt et maintenir un endettement bien inférieur à la moyenne nationale. D’ailleurs l’agence de notation Fitch ratings nous a délivré un AA, la note maximale.
Basés sur une vraie stratégie, nos choix financiers et d’investissements sont et seront profitables à nos concitoyens".

Le budget départemental 2017: 2.6 milliards d’euros

Didier Réault, délégué aux finances, rapporteur du budget

Bon à savoir…

Investissement : 516,1 millions d'euros
Soit par habitant : 254 euros - Moyenne nationale : 168 euros

La dette par habitant est de 354 euros – moyenne nationale 540 euros

Dépenses d’aide sociale par habitant : 709 euros – moyenne nationale 578 euros
Dépenses pour les collèges par élève : 2024 euros – moyenne nationale 1223 euros

0% d'augmentation de la part départementale des impôts locaux









L'emprunt obligataire

Didier Réault, délégué aux finances, rapporteur du budget

Soucieux de garantir les meilleures opportunités en termes de financements pour assurer le développement de son territoire, le Département des Bouches-du-Rhône  a souhaité diversifier ses sources de financements...

Lire la suite >>>