«Car+ », un nouveau car pour plus de mobilité entre Aix et Marseille

«Car+ », un nouveau car pour plus de mobilité entre Aix et Marseille

Le 12 septembre, à l’invitation de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Département des Bouches-du-Rhône, les habitants ont pu découvrir sur le Vieux-Port à Marseille le nouveau « car+ » à double étage dédié à la liaison routière Aix-Marseille...

Plus de places, plus de services, et plus de mobilité sur la ligne interurbaine la plus fréquentée d’Europe.

Le Vieux-Port a pris des airs de fête le 12 septembre pour le lancement du car à double étage baptisé « Car+ », véritable car à haut niveau de service voué à la ligne 50 Aix-Marseille qui transporte quelque 2,6 millions de passagers chaque année (chiffre 2017), soit la plus importante ligne interurbaine de transport d’Europe. Cela valait bien l’engagement de la Métropole et du Département comme l’a d’emblée expliqué Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental et Présidente par intérim de la Métropole Aix-Marseille-Provence lors de l’inauguration des nouveaux véhicules : « Sur l’axe le plus fréquenté des Bouches-du-Rhône avec 150 000 déplacements quotidiens, il y a un paradoxe, seuls 15% des usagers prennent les transports en commun ».

10 nouveaux cars à double étage entre Aix et Marseille

Dix de ces nouveaux véhicules entrent donc en service financés à 70% par le Département, soit 3 millions d’euros investis. « Ces nouveaux cars vont répondre à la problématique de la mobilité entre les deux grandes villes de la métropole » a résumé Martine Vassal soulignant « qu’un car c’est l’équivalent de 30 voitures en moins sur la route ». Et c’est la plus-value de ce nouveau type de véhicules qui permet de transporter 92 voyageurs, contre 67 dans les autres cars, évitant par là même la saturation dans les gares routières aixoises et marseillaises tout en réduisant l’empreinte écologique. D’autant que la ligne SNCF entre Aix et Marseille est actuellement en travaux.

Des voies réservées sur autoroutes

Autre avantage de taille : ces bus circulent déjà sur 7 kilomètres de voies réservées permettant de raccourcir les temps de parcours particulièrement aux heures de pointe. « Fin 2019, quelque 17 kilomètres de voies dédiées aux cars devraient être aménagées » a souligné Jean-Pierre Serrus, vice-président de la Métropole, délégué à la mobilité, avant d’ajouter : « Il faut donner le choix aux métropolitains de laisser leur voiture ». Et c’est bien là l’un des objectifs de la ligne 50, véritable « métro sur autoroute » avec de fortes amplitudes horaires (de 5h45 à minuit tous les jours), des fréquences cadencées (un départ toutes les 5 minutes en heure de pointe et 10 minutes en heures creuses) et une ligne directe sans arrêt. Bref un système de mobilité fiable « qui préfigure le futur réseau express métropolitain qui permettra de relier efficacement en transport les principaux bassins de la métropole » indique Jean-Pierre Serrus.

En attendant, les usagers se félicitent d’ores et déjà de cette nouvelle offre de transport aménagé pour les Personnes à mobilité réduite, avec wifi et prises de recharge à bord. Comme Géneviève et Robert, deux jeunes retraités ravis de découvrir le nouveau véhicule : « C’est très pratique. Nous avons déjà l’habitude de laisser notre véhicule et d’utiliser bus et métro. Et nous voyagerons très certainement à bord de ces nouveaux cars ».

13.09.2018