Jean-Marie Périer, une nostalgie sautillante

Jean-Marie Périer, une nostalgie sautillante

Le photographe des stars Jean-Marie Périer expose jusqu’au 2 septembre 160 de ses clichés et une trentaine de photos de notre territoire aux Archives et Bibliothèque départementales, à Marseille. Voyage nostalgique et festif, des Yéyés jusqu’à aujourd’hui !

Veste bleu roi, pantalon noir à liserés, espadrilles confortables, Jean-Marie Périer est reconnaissable à plus d’un point : un peu dandy, casque de cheveux blancs sur peau bronzée, il est surtout le photographe des stars devenu star lui-même, à force d’avoir côtoyé et pris sur le vif les plus grands des plus grands. 

Le Département des Bouches-du-Rhône lui rend hommage en organisant une magnifique exposition où Jean-Marie Périer présente 160 clichés de différents formats, couleur et noir et blanc. Aux Archives et Bibliothèque départementales, à Marseille, on va vibrer tout l’été aux aventures musicales, colorées, déjantées des plus grandes stars que la musique a comptées. Jugez plutôt : Miles Davis, Jacques Dutronc, Françoise Hardy, Mike Jagger, Les Beatles, Michel Polnareff, Marianne Faithfull, et tant d’autres se succèdent dans une mise en scène orchestrée par le maestro qui confie, face à ce qui apparaît aux profanes come une tâche immense : « Mais non ce n’est pas difficile pour moi de sélectionner les photos. Je les connais toutes par cœur et j’ai fait tellement d’expositions dans ma vie que je sais ce qui va bien ! »

Nostalgie et plaisir

Le vernissage, qui s’est déroulé mardi 30 mai, a offert un premier tour de piste pour constater que tous les âges peuvent y trouver du plaisir. Bien sûr, la génération qui a connu les Yéyés dans les années 60 y trouvera un brin de nostalgie, mais d’autres, plus jeunes, s’extasieront devant tel cliché de Sylvie Vartan sur les rails avec un train semblant lancer à vive allure et se dirigeant vers elle, ou encore cette double photo qui laisse voir un air de gémellité entre Françoise Hardy et Mick Jagger : même boue boudeuse, même regard un peu lointain. Que de plaisir !
Le photographe a également répondu à une commande du Département, pour raconter sa vision de notre territoire. Trente photos d’anonymes et de personnalités prises dans différents sites : originales, surprenantes, la marque de fabrique de Jean-Marie est reconnaissable.
Avec sa gouaille de titi parisien, cette forte personnalité sait raconter des histoires. Il l’a d’ailleurs fait lors des Dimanches de la Canebière le 28 mai dernier au théâtre de l’Odéon, où il a présenté son spectacle autour de ses photographies. Et en déambulant le long de la célèbre artère, il n’a pas pu s’empêcher de regretter la disparition de l’Hôtel Noailles (remplacé aujourd’hui par un commissariat sur la Canebière) : « Que de fêtes dans cet hôtel !»
Oui, la vie de Jean-Marie Périer est une grande fête. Qu’il a su captée à travers son viseur.

« Des années 60 à nos jours », exposition de Jean-Marie Périer.
Archives et Bibliothèque départementale, 18 rue Mirès – 13003 Marseille
Entrée libre
Jusqu’au 2 septembre.

31.05.2017