L’école de la deuxième Chance a 20 ans !

L’école de la deuxième Chance a 20 ans !

Ils étaient nombreux ce jeudi soir à venir fêter les 20 ans d’une école qui permet à des jeunes de revenir dans le système scolaire. L’occasion pour Martine Vassal de souligner le soutien déterminant du Département pour l’emploi en Provence.

C’est une semaine de fête pour tous ceux qui fréquentent l’école de Saint-Louis dans le 15ème arrondissement de Marseille. Non seulement l’école de la deuxième chance (E2C) est reconnue pour la qualité de son enseignement et la réussite de ses stagiaires, mais ce sont les responsables politiques qui viennent saluer la réussite cette idée ambitieuse.

Car autour de Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, ce sont Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, mais aussi Edith Cresson, ancien Premier ministre et Présidente de la Fondation des écoles de la 2e chance qui étaient au rendez-vous. 

 

Le Département lance une 2e école à Marseille à la rentrée 2019

Car l’idée de départ, si séduisante qu’elle fût, devait encore convaincre et séduire alors qu’ils n’étaient que 15 inscrits à la première session. « L’année dernière, ils étaient 850 à pousser les portes de ces locaux et près de 15 000 en France » a souligné Martine Vassal.

Car le modèle initié dans la cité phocéenne a essaimé pour être étendu à près de 124 sites écoles en France. Un succès auquel il a fallu faire face. C’est pourquoi le Département, en partenariat avec la Ville de Marseille, va financer une deuxième école qui verra le jour à la rentrée de 2019 avec une capacité d’accueil de 1 400 stagiaires. « En accompagnant la création de cette nouvelle école, le Département entend jouer pleinement son rôle en faveur de la jeunesse de Provence. Car notre territoire fait partie des plus touchés par le nombre de sans-emplois, et mon devoir est d’inverser la tendance » a souligné la Présidente.

Pour ce faire, c’est d’abord le Plan Charlemagne qui a été adopté et pour lequel un budget de 2,5 milliards sur 10 ans sera alloué. Ensuite, ce sont toutes les initiatives lancées depuis 3 ans comme l’Accélérateur de l’emploi en Provence pour faciliter le retour des bénéficiaires du RSA vers le marché du travail.

Des idées présentées à la ministre du travail qui s’en inspirera peut-être, afin qu’elles aussi essaiment dans les années futures.

28.06.2018