Martine Vassal : « Unissons nos forces pour la réussite de nos enfants »

Martine Vassal : « Unissons nos forces pour la réussite de nos enfants »

En visite dans deux collèges marseillais, Martine Vassal a mis l’accent sur la question du handicap dans les établissements et la sécurisation à l’entrée des bâtiments. Cap sur la réussite de nos collégiens !

La rentrée suit son cours dans le département et les collégiens sont déjà très attentifs. Pour preuve, les deux visites effectuées mercredi 6 septembre à Marseille par la présidente du Conseil départemental, Martine Vassal, ont montré que tous les moyens pour la réussite des 98000 élèves qui entrent en collèges publics et privés seront donnés par le Département des Bouches-du-Rhône.

Au collège Louis-Pasteur, dans le 9e arrondissement de Marseille, établissement qui accueille 570 élèves, l’atmosphère y est agréable, fluide et le ton ouvert aux autres et à la différence. Medhi Fettouhi-Tani, principal, a fait visiter les lieux et notamment les deux classes Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire), dans lesquelles les adolescents handicapés suivent une scolarité normale mais adaptée à leur handicap :  « La force du collège Pasteur et de toute l’équipe est de croire, et cela de manière indéfectible, à l’éducabilité de tous les élèves ordinaires et extraordinaires. »

La réussite pour tous

Martine Vassal a montré son grand intérêt pour ces classes qui offrent la possibilité à tous de réussir, par l’aménagement de contenus, de temps supplémentaires, de répétitions pour assimiler. Le Département est d’ailleurs aux côtés des collèges et du Rectorat pour aider, notamment, au recrutement de professeurs en langue des signes. « Nous développons une vision et un projet pour l’ensemble du territoire, a-t-elle précisé, et tous les collégiens doivent en bénéficier sans exception. »

Les parents d’élèves comme les élèves sourds et malentendants de la seconde classe Ulis du collège Pasteur ont salué « la qualité de vie dans le collège, avec des équipes très réactives. »

Mais pour bien étudier au collège, il faut aussi s’y sentir en sécurité. La délégation du Département s’est ensuite rendue dans le collège Monticelli (8e arrondissement de Marseille) pour inaugurer les portiques de sécurité à l’entrée de l’établissement. Un dispositif qui fonctionne très bien, selon la principale Françoise Mondet.

Avec le Plan Charlemagne, le Département investit pour les dix années à venir 2,5 milliards d’euros dans les collèges. Construction, réhabilitation, sécurisation et numérisation des collèges : « Nous unissons nos forces, et nous donnons les moyens à notre jeunesse de réussir. Les enfants sont placés au cœur du projet pédagogique », se félicite Martine Vassal.

06.09.2017