L'envol de Proxidon contre le gaspillage et la précarité

Le Département se mobilise pour les personnes démunies. Partenaire de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône, il soutient ainsi fortement ProxiDon, une plateforme numérique qui permet aux commerçants de donner chaque jour leurs invendus alimentaires aux associations caritatives de leur quartier… en un simple clic.

ProxiDon, la plateforme numérique de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône (BA13) permet aux commerçants de proximité, de la boulangerie au petit supermarché de quartier, de donner leurs invendus alimentaires aux associations caritatives les plus proches. Ce service innovant (insufflé par la Banque alimentaire du Rhône), unique en France par son déploiement et soutenu par le Département, affiche de très bons résultats depuis son lancement en avril dernier.

50 TONNES D’INVENDUS RÉCOLTÉS EN 2017

Les 60 commerçants et les 60 associations caritatives engagés dans cette démarche ont déjà permis de récolter plus de 50 tonnes de denrées alimentaires redistribuées chaque jour aux personnes les plus démunies, soit près de 100 000 repas. “Les objectifs de l’année 2017 seront donc atteints”, se félicite Gérard Gros, président de la BA13.

“ProxiDon, en test sur Marseille jusqu’à la fin 2017, se déploiera donc dès 2018 à Istres, Arles, Marignane, et Aix-en-Provence”. La réussite de ce dispositif de lutte contre la précarité et le gaspillage alimentaire réside dans sa simplicité d’utilisation, à la fois pour le commerçant, pour l’association utilisatrice, mais également dans la confiance envers le professionnalisme de la BA13.

CLIQUEZ, DONNEZ

En un clic, à partir d’une plateforme numérique, le commerçant met en ligne chaque jour son panier d’invendus alimentaires. Les associations partenaires situées dans un rayon de cinq kilomètres reçoivent un SMS et n’ont plus qu’à le réserver pour le récupérer. L’un des points forts de ce système repose également sur l’équipe de la BA13 dédiée à ProxiDon, qui gère pour le compte du commerçant les aspects administratifs et logistiques (lire ci-dessous).

DES PRODUITS FRAIS

Parmi les toutes premières utilisatrices de ProxiDon, l’association Saint-Vincent située dans le centre de Marseille est très satisfaite : “Ce service nous permet de compléter notre stock alimentaire en produits frais, comme les laitages et le poisson. Ainsi, nous arrivons à couvrir les besoins alimentaires des personnes accueillies dans nos locaux”, expliquent les représentantes de l’association, Maryse Zanoni et Annie Roubieu. En effet, en répondant aux exigences de rapidité et de proximité liées à la nature des produits alimentaires, ProxiDon permet de s’approvisionner en produits frais. “Des produits auxquels les personnes dans le besoin n’ont pas souvent accès”, précise Gérard Gros.

Le témoin

Pour Bernard Martino, gérant de la boulangerie de l’enseigne “Ange”

"C'EST FIABLE"

aux Terrasses du Port à Marseille, ProxiDon est un vrai service sans contrainte : “Nous sommes une enseigne engagée et solidaire. Nous avons toujours donné aux associations mais nous avons choisi ProxiDon car ce service nous facilite le travail. Le système est simple et formalisé, et surtout il est fiable”. Ouverte 7j/7, l’enseigne met chaque jour en ligne un panier à disposition d’une association : variétés de pains, pizzas, viennoiseries… En quelques mois, Bernard Martino aura ainsi donné plus de 1,5 tonnes de nourriture pour les personnes en difficulté. Chaque jour à la fermeture, une association du quartier vient récupérer les denrées encore consommables. Satisfait de ce système, Bernard Martino s’en fait désormais l’ambassadeur auprès des autres boulangeries de l’enseigne.

Avec les Restos du Coeur, un accueil de jour pour les SDF

Un nouvel accueil de jour pour les personnes sans domicile fixe a vu le jour dans le 3e arrondissement de Marseille, rue Bouès, avec l’aide du Département, qui a mis à disposition des Restos du coeur un bâtiment de 1 500 m2.

Ces locaux dont le fonctionnement et l’encadrement sont assurés par les compagnons bénévoles des Restos du coeur sont ouverts 5 jours dans la semaine, pour offrir aux sans-abri un peu de répit et des services de première nécessité : restauration, douche, buanderie, salle de repos, salle TV, soins, bagagerie…

POUR LES SDF ET LEURS ANIMAUX

“C’est une maison temporaire pour les personnes qui vivent dans la rue. Et c’est le seul accueil de jour sur Marseille où elles peuvent venir avec leurs animaux de compagnie grâce à notre collaboration avec la SPA”, précise Monique Blanc, bénévole aux Restos du coeur et chef du projet de l’accueil de jour de Bouès.

Le site qui a ouvert ses portes en juin dernier, peut accueillir 160 personnes et tient lieu de permanence pour les associations spécialisées dans les dépendances. “Depuis son ouverture, cet accueil fonctionne très bien et prouve toute son utilité. C’est un beau cadeau que nous a fait le Département, d’autant que c’est une grande structure, et qu’il nous donne les moyens de la faire fonctionner”, indique Monique Blanc.

Le Département soutient en effet les Restos du coeur à hauteur de 173 000 euros en 2017 sans compter la mise à disposition du bâtiment pour l’accueil de jour.

SOLANGE BIAGGI, Vice-présidente du Conseil départemental, déléguée à la Vie associative

“Avec notre Présidente, Martine Vassal, nous menons depuis 2015 une politique très volontariste pour luttervcontre la précarité et nous concentrons nos efforts autour de 3 axes importants : la Banque alimentaire et la redistribution de l’aide alimentaire relayée par un réseau d’environ 200 associations qui maillent le territoire, les Restos du coeur qui accueillent et apportent leur soutien aux personnes démunies en grande difficulté, la plateforme ProxiDon contre le gaspillage alimentaire.

OEuvrer pour la solidarité et l’aide entre les personnes participe à l’amélioration de notre bien-vivre ensemble.”