Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Le futur Collège Gaston-Defferre franchit une nouvelle étape avec la signature du contrat d’architecture
Education

Le futur Collège Gaston-Defferre franchit une nouvelle étape avec la signature du contrat d’architecture

27/02/2020

Un nouveau Collège Gaston-Defferre sur le site de l'ancienne caserne d'Aurelle

Depuis 2017, le Département a engagé le « Plan Charlemagne », un plan de 2,5 milliards d’euros sur dix ans pour construire, réhabiliter les collèges et proposer le meilleur équipement possible aux jeunes de Provence. 
 

Pour faire face aux difficultés de sureffectif du collège Gaston-Defferre et dans le cadre de ce plan, le Département a souhaité accélérer la réalisation d’un nouvel établissement. Pour cela, en 2017, la collectivité a pu compter sur la cession à titre gratuit, par la Mairie de Marseille, de la caserne d'Aurelle. 
 

En 2018, le projet de reconstruction du collège Gaston-Defferre a été finalisé sur la base d’un établissement de 720 élèves et 600 demi-pensionnaires, incluant une petite salle polyvalente, un gymnase, un plateau sportif et quatre logements sur une surface de 12 100 m ² et un coût de 32,5 millions d’euros, entièrement financés par le Département. 
 

A l’issue d’une procédure de sélection par voie de concours d’architecture, le projet du groupement LETEISSIER-CORRIOL Architectures & Urbanisme, mandataire, associé à BAJOLLE & GIANNI Architectes, ETAMINE, BERIM, INGECOR et THERMIBEL a été déclaré lauréat. La notification du marché de maîtrise d’œuvre a été réalisée il y a quelques jours.
 

Cette étape  marque un vrai tournant dans ce projet, amorcé depuis presque vingt ans. Le Département se félicite de cette nouvelle étape pour la construction de ce nouveau collège exemplaire en matière de développement durable.
 

La caserne d’Aurelle fait partie du fort militaire Saint-Nicolas et les édifices inscrits sur ce vaste îlot sont protégés et constituent la mémoire du patrimoine marseillais. Afin que ce projet architectural s’adapte parfaitement à ce site particulier, le projet propose de conserver la composition d’ensemble et maintient l’intégrité des façades et des toitures en exploitant le potentiel paysager du site dans son rapport au fort Saint-Nicolas.
 

Le démarrage des travaux est prévu pour la fin de l’année 2021.