Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Crise sanitaire : plus solidaire que jamais

Alors que la crise sanitaire se double d’une crise sociale, le Département joue pleinement son rôle de filet de sécurité pour les plus fragiles, notamment les personnes âgées souffrant de solitude et de précarité, les parents isolés ou les personnes démunies, premières touchées par les effets de l’épidémie. Ouverts, les services publics départementaux restent mobilisés sur l’aide au quotidien des publics vulnérables, et des moyens supplémentaires pour les associations caritatives ont été débloqués pour parer l’urgence alimentaire. Dans les collèges, pour la protection des élèves et de la communauté éducative, le personnel départemental est à pied d’oeuvre pour aider les établissements à fonctionner.

Plus largement, des nouveaux moyens matériels pour le dépistage de la population sont mis en oeuvre avec l’appui du SDIS. Sur le terrain économique, des dispositifs pour favoriser la commande publique sont engagés. Enfin, le secteur culturel n’est pas oublié avec des aides renforcées et des partenariats consolidés. Partout où il peut agir, même au-delà de ses compétences, le Département redouble d’efforts pour aider chacun à surmonter cette période difficile et à préparer la sortie de crise.

MAISONS DU BEL ÂGE : “Un service public plus que jamais nécessaire”

AIDE À DOMICILE : Un investissement de chaque instant

MAISON DÉPARTEMENTALE DE LA SOLIDARITÉ : “On est le dernier filet de sécurité pour les personnes en difficulté”

ASSOCIATIONS CARITATIVES : Organiser l’aide alimentaire pour les plus démunis

TROUVER UN TOIT AUX FEMMES EN DANGER

COLLÈGES : Des agents au coeur de la protection sanitaire

DÉPISTAGE : Le Département est précurseur

ÉCONOMIE : 30 millions d'euros pour dynamiser le territoire

CULTURE : Solidaire avec les artistes