Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Avec l’aide du Département, 6000 Provençaux ont déjà choisi l’électrique pour se déplacer

Les aides du Département destinées aux particuliers pour l’acquisition d’un véhicule électrique tiennent toutes leurs promesses et bien au-delà. En moins d’un an, elles ont déjà permis de financer l’achat de 6 000 véhicules électriques, voitures et vélos confondus.

Destinés à apaiser les mobilités et limiter l’empreinte carbone de nos déplacements, les deux dispositifs-phare lancés par le Département et la Métropole dans le cadre de leur Agenda environnemental commun, ont largement dépassé les attentes en seulement un an. La prime de 5 000 euros attribuée aux particuliers pour l’achat d’un véhicule 100 % électrique et celle se montant jusqu’à 400 euros pour l’achat d’un vélo électrique, rencontrent un vif succès auprès des Provençaux prêts à se convertir aux nouvelles mobilités.

2000 voitures électriques financées

Prévue à l’origine pour le financement de 1 000 véhicules par an, la Prime pour l’achat d’un véhicule électrique neuf atteint la barre des 2 000 demandes financées par le Département sur une seule année. Le nombre de voitures 100% électriques en circulation dans les Bouches-du-Rhône pourrait donc tripler grâce à cette mesure incitative. L’objectif de mise en circulation de 5 000 voitures électriques sur le territoire pourrait ainsi être atteint en 3 ans au lieu des 5 ans initialement envisagés lors du lancement de la prime fin 2018. Fort de ce bilan, le Département a décidé de supprimer le plafond initial des 1 000 véhicules financés par an.

Le succès de cette mesure s’explique aussi par son impact sur le pouvoir d’achat des automobilistes décidés à changer leur véhicule. Cumulable avec le bonus écologique de l’Etat, la prime de 5 000 euros est en effet très incitative. Ceux qui sont passés à l’électrique avec l’aide du Département n’en doutent plus. A l’image d’Hugo, jeune propriétaire d’une voiture électrique.

“Un vrai plaisir de rouler propre”

"Mes parents avaient l’intention de m’acheter un véhicule neuf sans avoir arrêté leur choix. En faisant le tour des concessionnaires, ils ont finalement opté pour une voiture électrique. Avec les primes du Département et de l’Etat, ils ont économisé 11 000 euros et pour le reste de la somme, ils ont fait un prêt auto écologique" explique le jeune conducteur. "J’avais des craintes concernant l’autonomie et la recharge mais depuis, je n’ai eu aucun problème. Je trouve toujours une prise libre dans les parkings, les supermarchés, un peu partout. La Et c’est un vrai plaisir de rouler propre."

Des bornes de recharge installées

Pour accompagner la mobilité électrique, des bornes de recharge rapide ou semi-rapide sont progressivement installées sur la voirie par le Département et la Métropole. 275 bornes devraient mailler le territoire métropolitain d’ici à 2021 sans compter l’aide du Département, à hauteur de 70%, pour aider les communes à s’équiper. Leur mise en place privilégie les centres-villes, les commerces, les zones touristiques, les lieux de vie ou les sites peu desservis par les transports en commun.

4000 vélos électriques financées

Concernant le dispositif pour l’achat d’un vélo électrique, là encore, il séduit les Provençaux avec en quelques mois, 4000 demandes de financement effectuées auprès du Département. Depuis janvier 2019, tout acheteur de ce type de vélo peut en effet bénéficier d’une prime d’un montant égal à 25% du prix d’achat, plafonnée à 400 euros. En toute logique, cette mesure s’accompagne de la création de nouvelles pistes cyclables sur le territoire dans le cadre du Grand Plan Vélo de la Métropole auquel le Département est associé.

16 nouvelles lignes dédiées aux vélos

Ce plan permet notamment de développer l’usage du vélo dans les trajets quotidiens, favoriser l’accès au vélo au plus grand nombre et sécuriser son usage. Pour cela, un réseau cyclable de plus de 280 km sera créé avec la mise en en service de 16 lignes sécurisées et étudiées pour mailler le territoire : 8 à Marseille pour relier les quartiers de la ville et 8 sur des axes stratégiques pour connecter les principales communes du territoire.
 

Place aux vélos sur le Jarret

En travaux en vue de sa requalification, le Jarret à Marseille va se transformer en un boulevard promenade offrant une large place aux modes doux de déplacement (piétons et vélos) grâce à des trottoirs et des pistes cyclables unidirectionnelles de chaque côté. Au total, 6,7 km de pistes cyclables verront le jour à l’horizon 2021, date à laquelle le nouveau Jarret sera livré dans sa totalité par la Métropole qui conduit l’opération.