Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Des avancées majeures pour le métro et le tramway

En modernisant le métro et en prolongeant le tramway d’ici à 2025, Métropole et Département y voient le moyen de construire un réseau étoilé de transports depuis la ville-centre de Marseille pour desservir les quartiers excentrés et les communes limitrophes de l’agglomération marseillaise.

En 2017, le métro de Marseille fêtait ses 40 ans. Il doit désormais entamer une cure de jouvence au regard de l’obsolescence naturelle des rames et des systèmes d’exploitation. Cette modernisation est également l’occasion de revoir les équipements pour la sécurité et l’accessibilité des voyageurs.

UN MÉTRO AUTOMATIQUE ET MODERNISÉ

Le renouvellement des matériels s’impose et le choix s’est porté vers un métro automatique sans conducteur. Cette option offre l’opportunité de disposer d’un métro moderne, climatisé, accessible aux personnes à mobilité réduite depuis le quai, et bénéficiant des technologies de pointe pour améliorer la souplesse d’exploitation, la qualité de service et le confort du voyageur.

Doté de façades de quai automatiques qui supprimeront le risque de chute de voyageurs sur la voie et l’intrusion dans les tunnels, il sera entièrement sécurisé. Les travaux pour le remplacement progressif des rames s’échelonneront entre 2022 et 2026 pour aboutir à un automatisme intégral des lignes M1 et M2.

PLUS D’ACCESSIBILITÉ DANS LES STATIONS 

La modernisation du métro s’accompagne de nombreux chantiers pour la mise en accessibilité progressive des stations marseillaises. Ainsi, à l’horizon 2023, sept stations (Vieux-Port, La Rose, Timone, Jules-Guesde, Rond-Point du Prado, Castellane, Saint-Charles) seront accessibles aux personnes à mobilité réduite, les 16 autres stations entameront leur transformation à partir de 2024.

Des premières réalisations vont déjà dans le bon sens comme les travaux récemment inaugurés par Martine Vassal sur la ligne M2 à la station Sainte-Marguerite (9e) désormais équipée d’un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite, et dans quelques mois, avec la nouvelle station capitaine Gèze (15e), terminus de la ligne 2, dont l’ouverture est programmée en septembre prochain.

LA STATION DE MÉTRO SAINT-CHARLES REDIMENSIONNÉE

La station centrale de la gare Saint-Charles fera également l’objet d’une extension, d’une requalification, et d’une mise en accessibilité à l’horizon 2024, financées pour moitié par le Département à hauteur de 14 millions d’euros.

À MARSEILLE, LE TRAMWAY S’ÉTEND VERS LE NORD ET VERS LE SUD

L’extension du tramway marseillais au Nord et au Sud permettra de construire une véritable colonne vertébrale de la mobilité au sein de l’agglomération marseillaise. Ainsi, entre 2020 et 2023, le tramway sera prolongé au Nord, de la station Arenc (2e) à celle du Capitaine Gèze (15e), et au Sud, entre la Place Castellane (6e) réaménagée et le secteur La Gaye- Hôpitaux Sud (9e).

Entre 2022 et 2025, le tramway s’étendra au Nord, de Gèze jusqu’au lycée Saint-Exupéry et la cité La Castellane (15e) et au Sud, jusqu’au quartier de la Rouvière (9e).

Ces extensions de lignes s’accompagneront de la création de parkings-relais.

PLUS D’ESPACE POUR LES PIÉTONS PLACE CASTELLANE

Avec le prolongement du tramway depuis Castellane (6e) vers les hôpitaux Sud, la place va faire l’objet d’une requalification complète et d’une semipiétonnisation.

UN NOUVEAU TRAMWAY ENTRE LA RUE DE ROME ET LA PLACE DU 4 SEPTEMBRE

Une nouvelle ligne de tramway devrait être mise en service en 2025 pour désengorger un secteur principalement desservi par les bus. Cette extension, d’un coût prévisionnel de 75 millions d’euros, desservira 5 stations reliant la rue de Rome aux Catalans sur 2,1 kilomètres.

À AUBAGNE, LE VAL’TRAM RELANCÉ

Relancé en janvier 2019 par Martine Vassal, le Val’Tram va bien voir le jour d’ici à 2024. Ce projet de tramway périurbain va faciliter la mobilité des habitants du Pays d’Aubagne et de l’Étoile dans un secteur engorgé aux heures de pointe. Depuis le centre d’Aubagne, il desservira en effet Roquevaire, Auriol, La Destrousse et La Bouilladisse.

DES NOUVELLES LIGNES DE BUS EXPRESS À AUBAGNE, ISTRES ET MARSEILLE

Parce que les bus express ou BHNS sont aussi efficaces qu’un tramway, Département et Métropole investissent sur ce mode de déplacement. Des nouvelles lignes vont ainsi voir le jour en 2022. À Aubagne, le Chronobus reliera la gare d’Aubagne au parc d’activités de Gémenos en passant par la zone des Paluds, un secteur très emprunté.À Istres, une ligne de 11 kilomètres desservira les quartiers ouest, le centre-ville, la ZA du Tubé, la base aérienne, les lycées et collèges.

À Marseille, une ligne connectera la future station de métro Capitaine Gèze (15e) à celle de la Fourragère (12e).