Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Quand un drone vole au secours de notre vignoble
Actus de la présidente

Quand un drone vole au secours de notre vignoble

29/09/2016

Le Département soutient l’action de détection de la flavescence dorée, fléau de la vigne, conduite par la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône. Nouvelle arme disponible dans l’arsenal des viticulteurs : un drone, présenté hier à Eyguières, qui repère les feuilles infectées et cartographie.

La flavescence dorée, avec ses feuilles qui jaunissent ou rougissent, ses grappes atrophiées et, finalement, ses pieds de vigne qui meurent, est en train de s’installer dans nos vignobles. Un véritable fléau, colporté par une sorte de moucheron, la cicadelle. Et une menace qui pèse sur une filière aujourd’hui florissante : la viticulture provençale, forte de ses 750 exploitations et de ses nombreux labels de qualité.
Une dizaine de communes sont aujourd’hui touchées, du Pays d’Aix aux Alpilles. « C’est une maladie que nous ne savons pas soigner. Elle se diffuse assez vite de proche en proche et dès que 20% des pieds sont atteints, la loi nous contraint à arracher l’ensemble de la parcelle, sans être certains de pouvoir rapidement replanter » explique Claude Rossignol, président de la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône. Conclusion : il faut repérer le moindre cep infecté et l’éradiquer immédiatement.
Mais justement, difficulté supplémentaire, le diagnostic est harassant : il y a 44 000 km linéaires de vignes (10 000 hectares) à parcourir à pieds dans les Bouches-du-Rhône, et ce plusieurs fois par an, et notamment en pleine période de vendanges. 500 personnes ont été mobilisées en 2015 pour ce dépistage, à raison de 50 minutes de prospection par hectare.


Bulletin de santé
Le Département, soutien particulièrement actif du monde agricole, est engagé aux côtés de la Chambre d’agriculture pour aider à la lutte contre cette maladie également signalée dans le Languedoc, le Sud-Ouest, la Savoie et le Vaucluse. Cette année, 160 000 euros ont été versées à la Chambre, avec un complément spécialement dédié à la détection de la flavescence dorée par un drone, piste prometteuse présentée hier au Domaine du Vallon des Glauges à Eyguières.

L’intérêt du drone est multiple. Le repérage est beaucoup plus rapide : la caméra et son logiciel d’analyse divisent par quatre le temps de prospection, le viticulteur n’ayant plus qu’à aller vérifier in situ les observations de l’engin volant qui reposent sur l’examen de la couleur du feuillage. Le drone économise de la fatigue et permet de numériser et cartographier précisément la parcelle, ouvrant la voie à un véritable bulletin de santé réactualisable de chaque pied de vigne consultable sur smartphone ou tablette.

L’appareil présenté hier à Martine Vassal, présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, par Mustapha Kasbari, PDG d’Atechsys, est déjà à pied d’œuvre à Lambesc sur une zone expérimentale d’environ 40 hectares. Une première prospection a eu lieu en août, et une seconde va débuter les jours prochains.
« Dès mon arrivée à la tête du Conseil départemental, j’ai voulu, avec Marie-Pierre Callet, créer une délégation à la viticulture. C’est désormais l’un des axes forts de notre politique agricole, politique que je veux maintenir très active. Notre engagement est d’autant plus ferme que la viticulture est un fleuron, un symbole de qualité et un facteur de rayonnement pour notre territoire. Pas question donc de rester sans rien faire face à ce fléau qui semble vouloir s’installer ,» a souligné Martine Vassal.

Infos pratiques