Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Cérémonie commémorative des anciens combattants morts pour la France

Cérémonie commémorative des anciens combattants morts pour la France

Messieurs les Officiers généraux et Officiers supérieurs,
Messieurs les Présidents d’association d’anciens combattants,
Mesdames et Messieurs les Porte-drapeaux,
Mesdames et messieurs les Elus,
Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

Je souhaitais tout d’abord, au nom de notre institution, vous dire que vous êtes les bienvenus au Conseil départemental des Bouches-du-Rhône.
Je prends la parole aujourd’hui devant vous dans un contexte national et international extrêmement difficile.

La France a été meurtrie lors des terribles évènements du vendredi 13 novembre.
La France a été attaquée, touchée au cœur de sa capitale, Paris, par des lâches qui ont choisi délibérément de s’attaquer à des civils, hommes et femmes, et notamment des jeunes.
Mais la cérémonie d’aujourd’hui nous rappelle avec intensité et avec émotion que la France plie mais ne rompt pas, la France encaisse les coups, et elle les rend, la France, elle incarne le courage parce qu’elle se bat pour des valeurs : la liberté, l’égalité, la fraternité.

Nous sommes le 23 août 1914, les lignes françaises sont enfoncées, l’envahisseur menace Paris, nos troupes se retirent massivement.
Et pourtant, dans un sursaut national, où la Patrie s’est relevée comme un seul homme, les Françaises et les Français ont trouvé l’énergie suffisante pour bloquer l’avance de l’ennemi et remporter avec panache la bataille de la Marne.

Nous sommes en 1944, après des années de violences et d’occupation de notre pays par les troupes ennemis.
Et pourtant, en Lybie, en Algérie puis en Sicile, des troupes françaises se battent courageusement contre l’ennemi.
Au sein même de notre Patrie, des groupes de plus en plus nombreux de résistants combattent, sabotent, harcèlent l’envahisseur.

La résistance face à l’oppression, le combat face à la barbarie, une nouvelle fois la France s’est relevée.
Nous sommes en novembre 2015, la France a été frappée par une armée de l’ombre, cachée lâchement en Europe en attendant de frapper sans discernement des civils.
Permettez-moi de vous prédire ce qu’il va se passer.

La France va une nouvelle fois se relever, plus forte, plus décidée que jamais.
Un sursaut national est en train de naitre dans notre pays, et nous souhaitons tous ensemble l’incarner.
Unis, nous allons gagner la guerre contre DAESH,
Unis, nous allons gagner la guerre contre les radicaux, les extrémistes, les assassins.
Unis, nous allons bâtir une France qui rayonnera encore longtemps et qui défendra ses valeurs.

L’hommage d’aujourd’hui, à nos morts, morts pour la France, morts pour la Patrie.

L’hommage d’aujourd’hui, à ces femmes et à ces hommes qui ont défendu les valeurs de la France avec abnégation.
L’hommage d’aujourd’hui, à ceux qui ont incarné le courage et le dépassement de soi.

Cet hommage doit être une promesse ferme et engagée que nous devons faire à ces héros disparus.
Nous vous promettons, à vous qui vous êtes sacrifiés, de continuer à porter avec fierté le flambeau de la Liberté, la flamme de l’Égalité, le brasier de la Fraternité.

Nous vous promettons de défendre avec courage et détermination la France éternelle que nous aimons tant.
En tenant notre promesse, nous honorerons avec respect votre mémoire.

Discours de Martine Vassal