Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Déjeuner républicain avec les Maires des Bouches-du-Rhône

Déjeuner républicain avec les Maires des Bouches-du-Rhône

"Mesdames et Messieurs les Maires,

C'est un très grand plaisir de vous accueillir dans cette belle et grande maison, l'Hôtel du Département.

Bienvenue dans cette belle et grande maison qui est la vôtre!

Avec l'ensemble des élus de notre assemblée, j'ai souhaité vous inviter pour ce déjeuner républicain au début de notre mandature.

C'est l'occasion pour moi de vous dire que vous êtes le cœur battant de la Provence.

Je veux vous exprimer, au nom de l'institution départementale, ma sincère reconnaissance pour l'engagement exemplaire qui est le vôtre au service de nos concitoyens.
Vous le faites dans un contexte de plus en plus difficile et avec des contraintes toujours plus fortes.

Ce déjeuner républicain, c'est aussi l'occasion de jeter ensemble les bases d'un véritable partenariat entre le Conseil Départemental et vos communes.

Oui, le Conseil Départemental entend être votre partenaire privilégié dans votre action quotidienne.
Un partenaire d'abord à l'écoute de vos préoccupations et de vos attentes.
Comme je l'avais annoncé lors de mon discours d'investiture, j'entends être une Présidente disponible et présente sur le terrain, toujours à vos côtés.

Je vous ai déjà rencontré ou je vous rencontrerai personnellement lors de mes déplacements dans chacun des cantons de notre département.

Je suis très attachée à ces contacts simples et directs entre nous qui permettent de faire avancer les dossiers.

Sachez également que la porte de mon bureau, ici à l'hôtel du Département, sera toujours ouverte et que mon cabinet se tient à votre disposition pour toutes les informations dont vous auriez besoin.
Je souhaite que notre collectivité soit pleinement mobilisée pour vous aider au mieux dans votre mission.

C'est pourquoi, nous organiserons, tous les ans, au mois de septembre, le Forum des Maires de Provence.

Ce temps d'échanges et de contacts, qui se déroulera sur une journée, vous permettra de rencontrer les élus et l'ensemble des services départementaux.
Nous vous présenterons également les politiques départementales ainsi que les organismes associés à notre institution.

Le Conseil Départemental, c'est ensuite un partenaire privilégié qui soutient et accompagne vos projets.

Je le réaffirme ici: l'enveloppe financière consacrée à l'aide aux communes sera maintenue et préservée et cela malgré un contexte budgétaire très défavorable.

Elle sera repartie plus équitablement, avec davantage de transparence.

Maintenir le budget pour les projets dans vos communes, Mesdames et Messieurs les Maires, c'est aussi, pour moi, un choix politique.

Je veux ainsi soutenir l'investissement public dans notre département, ce qui permet d'aider notre économie locale et nos entreprises.

Un partenaire privilégié aussi qui est, n'en doutez pas, votre allié dans tous les combats que vous menez à l'heure où le désengagement massif et continu de l'Etat frappe lourdement l'ensemble de nos collectivités.
Je déplore, comme vous, la baisse des dotations décidée par le gouvernement.

Je dénonce, comme vous, les réformes toujours imposées d'en haut, jamais financées ni compensées par l'Etat.

Je condamne, comme vous, l'excès de normes et de lois qui brident les initiatives locales.

Le Conseil Départemental est un partenaire privilégié qui veut défendre les intérêts de vos communes.
Par vocation et par nécessité, le Conseil Départemental est le garant scrupuleux de l'équilibre entre tous les territoires, et j’ai bien dit entre TOUS les territoires.

Un nouveau paysage institutionnel verra le jour au début de l'année prochaine sans que nous n'en connaissions, à ce jour, les contours précis.

Aussi la métropole, dont je regrette toujours qu'elle n'ait pas été bien pensée pour la spécificité de notre département, n'a de sens que si trois préalables sont respectés.

D'une part, l'Etat doit mobiliser les financements nécessaires pour assurer la mise en place de la Métropole, comme il l'a fait pour le Grand Paris.

Notamment donner à la ville de Marseille les moyens d'assumer les charges de centralité de la 2ème ville de France.

Je l'ai déjà dit au Préfet et je le redirai, très respectueusement mais aussi très fermement, au Président de la République et au Premier Ministre qui doivent venir bientôt dans notre département.

D'autre part, la coopération métropolitaine doit se limiter sur un socle de compétences minimales pour pouvoir avancer tous ensemble progressivement.

Les compétences exercées par la métropole pourraient donc être le développement économique ainsi que les transports.
Et vous me permettrez d'ajouter un troisième préalable auquel je tiens tout particulièrement: les communes du Nord de notre département qui n'ont pas vocation à intégrer la Métropole doivent être accompagnées et soutenues.

Elles doivent pouvoir décider elles-mêmes de leur destin en choisissant l'organisation intercommunale qu'elles souhaitent construire.

J'en prends l'engagement devant vous : je ne laisserai aucune commune sur le bord du chemin.

Mesdames et Messieurs les Maires, vous le constatez, nous avons tant de choses à faire ensemble pour construire l'avenir de notre département!

Notre prochain grand rendez-vous, ce sont les États Généraux de Provence que nous lancerons le 18 juin prochain et qui se dérouleront de septembre à décembre.

Je vous appelle à vous y engager pleinement, à vous y impliquer totalement. J'ai besoin de vous pour que ce grand débat soit une réussite collective au service de cette Provence qui est notre plus grand, notre plus beau dénominateur commun.

Des Alpilles à la Côte Bleue, du Pays d'Arles aux Calanques de Marseille, de Cassis à Aix, de La Ciotat à Tarascon, de l'Etang de Berre à Trets, chacune de nos communes respire la Provence.

C'est pour cette magnifique Provence qu'il faut nous battre ensemble en transcendant et en bousculant les clivages habituels.

Il ne s’agit pas de politique, il s’agit de notre avenir à tous et celui de nos enfants.

Mesdames et Messieurs les Maires, nous devons nous rassembler pour la Provence.

Nous devons unir nos forces si nous voulons gagner la rude compétition qui se joue entre les territoires.

Rassemblés, nous pourrons ensemble faire des Bouches-du-Rhône un département plus attractif économiquement, plus équitable socialement et plus rayonnant culturellement.

A nous tous de relever collectivement ce beau défi du Rassemblement pour la Provence".

21 mai 2015