Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Du répit pour les familles

Dans le cadre du Plan HandiProvence 2025, le Département soutient le dispositif novateur

“Handisitter”, permettant une prise en charge de jour des personnes handicapées.

 

“Vous ne pouvez pas imaginer comme 3 heures de répit font un bien fou !”. Avec cette simple phrase, Marica justifie pleinement l’existence de l’association “Les amis d’Émilie”.

Marica est la mère d’Émilie, 39 ans, atteinte d’une forme d’autisme depuis la naissance. C’est sa belle-soeur, Caroline Battilana qui en 2008 a créé l’association. “Émilie ne parle pas mais on s’est tout de suite comprise. On passait du temps ensemble, pour soulager ses parents. C’est elle qui m’a inspirée et c’est grâce à elle que cette belle association existe !” De là est née l’idée de créer “Handisitter”.

Le principe : mettre en relation les familles qui ont des enfants handicapés avec des ”handisitter” qui sont des étudiants ou de jeunes diplômés dans les secteurs du médical, médico-social et du handicap. Depuis plusieurs années, Émilie bénéficie de cet accompagnement le week-end.

APPRENDRE À SE CONNAÎTRE

Et c’est Julie, 22 ans, éducatrice spécialisée qui accompagne Émilie depuis 3 ans. “Il a fallu apprendre à se connaître. J’ai testé beaucoup de choses avant de trouver un équilibre dans notre relation. C’est la musique qui a été le vecteur fusionnel car Émilie adore les voix et les opéras. Et même si elle ne parle pas, un geste ou un regard suffit pour se comprendre”. Comme elle, ils sont plus de 60 inscrits à l’association pour faire de l’accompagnement. “Nous avons mis en place une plateforme collaborative, précise Caroline Battilana. Je me déplace pour voir les familles, et c’est eux qui choisissent leur handisitter”.

Aujourd’hui, près de 80 familles sont inscrites, principalement sur Marseille et les alentours. Mais la demande est si forte que l’association s’étend sur le département. “C’est toujours compliqué quand on a un enfant atteint d’un handicap de se dire qu’on peut le confier à quelqu’un, même quelques heures, constate Marica. Et pourtant, lorsqu’il y a des gens compétents comme c’est le cas ici, on se rend compte que ça nous fait du bien à nous, mais aussi et surtout à notre enfant”.

PLUS D’INFORMATIONS - handisitter.fr -assolesamisdemilie@gmail.com

PLAN HANDIPROVENCE 2025

AXE 4 : DÉVELOPPER LE DROIT AU RÉPIT - 80 millions d'euros pour :

  • Accompagner près de 250 associations investies dans l’aide au répit
  • Des services de garde et d’accueil le week-end
  • Mise en place du réseau “les aidants du 13” sur le modèle d’Interparcours 13
  • Création des “Aidants de Provence” pour promouvoir les groupes de parole
  • Ouverture d’une Maison des aidants à Marseille
  • Des formations spécifiques dédiées aux aidants
  • Favoriser le dispositif “Handisitter” de prise en charge de jour à domicile (voir ci-dessus)
  • Promouvoir le dispositif “Baluchonnage” permettant l’accompagnement d’une personne en situation de handicap 24h/24