Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Le centre-ville poursuit sa mue

Le développement et la requalification des axes routiers vont de pair avec le nouveau souffle impulsé au centre-ville, largement rendu aux piétons, dont les Marseillais découvriront le nouveau visage d’ici à fin 2019.

Une vaste transformation est en train de prendre forme dans toute la ville. Début mars, Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix- Marseille-Provence, a donné le top départ d’importants travaux autour du Vieux-Port. Pierre angulaire de l’opération “Marseille change”, cette réhabilitation s’inscrit dans une dynamique de réappropriation de l’espace public, en cohérence avec les projets de contournement de la ville. 

MOINS DE VOITURES, PLUS DE PIÉTONS

La rocade L2 permet enfin aux automobilistes de relier les autoroutes A7 et A50 sans traverser le centre-ville. Pour parfaire ce contournement depuis les quartiers Sud, le Boulevard Urbain Sud (BUS), dont le chantier a démarré en 2017, sera achevé en 2022. Grâce à l’ouverture de la L2, les travaux de requalification du Jarret ont pu commencer à la fin du mois de mars (lire ci-dessous), à l’image du cours Lieutaud qui poursuit sa mutation pour devenir un axe de circulation apaisé doté de pistes cyclables et de trottoirs élargis. Ces importants chantiers de restructuration, pour lesquels le Département a engagé près de 218 millions d’euros, permettront de fluidifier le trafic et de désengorger considérablement l’hypercentre de Marseille.

UN NOUVEAU VISAGE POUR LE CENTRE-VILLE

Une circulation moins dense dans une ville plus verte, voilà les objectifs fixés par les collectivités. Ainsi, 72 hectares, du bas de La Canebière au cours d’Estienne d’Orves en passant par l’Opéra, la place du général de Gaulle et le secteur Bourse, vont faire l’objet d’une importante requalification. Les cinq phases de travaux programmées jusqu’en décembre 2019 feront la part belle aux piétons, à la végétalisation et à la valorisation du patrimoine architectural. Elles ouvriront la voie à d’autres modes de déplacement dans un environnement plus esthétique et mieux partagé. L’opération, dont le coût s’élève à 50 millions d’euros, est financée à hauteur de 32 millions d’euros par le Département.

 

LE JARRET ENTAME SON LIFTING

Depuis la fin du mois du mars, le Jarret fait l’objet d’une requalification complète entre Saint-Just et la place de Pologne pour devenir un véritable boulevard urbain arboré, offrant une large place aux piétons et aux vélos avec 6,7 kilomètres de pistes cyclables. Les travaux prévoient également une requalification complète du pôle d’échanges de La Timone, avec la modernisation des quatre accès du métro. D’un coût de 60 millions d’euros TTC, l’opération est financée à 67 % par le Département. Plus d’infos sur : www.rocade-du-jarret.fr

LA CANEBIÈRE EN PARTIE RENDUE AUX PIÉTONS

L’artère mythique du coeur de Marseille entre dans une nouvelle ère. À partir du Vieux-Port et jusqu’à hauteur du cours Belsunce, les piétons vont pouvoir se réapproprier La Canebière grâce à un plateau réaménagé et végétalisé. L’espace de promenade sera accessible dès l’été 2019. À deux pas, le secteur du centre-Bourse sera réaménagé. Le chantier prévoit des emplacements dévolus aux cars de tourisme, aux livraisons et aux deux-roues avec une réorganisation du pôle bus dans un espace plus ombragé et plus agréable pour les piétons.

L’OPÉRA ET LA RUE BEAUVAU APAISÉS

La rue Beauvau sera bordée d’un double alignement d’arbres, ouverte à la déambulation et aux mobilités douces avec un pavage en pierres naturelles. Sa section centrale restera néanmoins accessible aux voitures pour desservir le parking De Gaulle et rejoindre le Vieux-Port. La place de l’Opéra sera entièrement rendue aux piétons pour offrir un vaste espace de promenade revêtu de pierre calcaire avec du mobilier urbain modernisé.

LES COURS JEAN-BALLARD ET D’ESTIENNE-D’ORVES PLUS AGRÉABLES

Axe majeur du centre-ville, le cours Jean-Ballard va connaître une requalification des sols en granit avec un élargissement des trottoirs. La végétalisation apportera davantage d’ombre et de confort. Le dallage du cours d’Estienne-d’Orves sera lui aussi revisité pour laisser place à une aire piétonne plus attractive. La fin des travaux est prévue pour l’été 2019.

SABINE BERNASCONI, Maire des 1er et 7e arrondissements de Marseille Vice-Présidente du Conseil départemental, déléguée à la Culture

“Grâce à un soutien sans précédent du Département, la Métropole a sonné l’heure des grandes transformations à Marseille, et il faut s’en réjouir ! Le “tout voiture” n’a plus sa place dans la deuxième ville de France qui doit retrouver un second souffle et s’ouvrir à d’autres modes de déplacement. Ces projets ambitieux, établis en concertation avec les riverains et les commerçants, permettront aux Marseillais et aux touristes, d’ici à la fin de l’année, de profiter pleinement de notre superbe coeur de ville.”