Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Andréa Ferréol, l’actrice qui ouvre les jardins aixois à l’art
Culture

Andréa Ferréol, l’actrice qui ouvre les jardins aixois à l’art

24.06.2019

Ce week-end a lieu à Aix-en-Provence la 12e édition des « Flâneries d’art contemporain », organisées par l’actrice Andréa Ferréol. Les jardins aixois s’ouvrent aux œuvres en tout genre ! Une déambulation gratuite dans les rues de la ville.

 

Elle est lumineuse, rayonnante et déborde d’énergie. Elle aime l’art, sa ville Aix-en-Provence, et le public. Qui le lui rend bien. Ou plutôt qui le lui rendent bien ! Pour la 12e édition, soutenue une fois de plus par le Département, les Flâneries d’art contemporain vont offrir dans les jardins aixois des rencontres autour de la musique, de la littéraire, de la peinture, de la sculpture, de la céramique, de la joaillerie.

C’est réfugiée au cœur de la maison familiale qu’elle prépare, peaufine, répond, organise ce festival peu commun et d’une qualité reconnue. Entre de nombreux tournages qui l’emmènent aux quatre coins de l’Europe, Andréa Ferréol participe également à des salons d’art contemporain pour dénicher des œuvres picturales, des sculptures ou encore des céramiques. Tout l’intéresse.

« C’est une aventure qui a commencé il y a 12 ans. Une idée arrive, on ne sait pas pourquoi. Nous avions fêté les 100 ans de Paul Cézanne à Aix, et m’est venue l’idée d’ouvrir des jardins privés et d’y présenter des œuvres d’art contemporain. Puis des musiciens, des comédiens qui lisent des textes nous ont rejoints. » Depuis de grands noms de l’art et de la littérature ont participé à cette aventure.

 

Une affaire de passion

Elle, ne cesse de bouger, de rencontrer, de s’enflammer. « Dans la vie, ce que j’aime par-dessus tout, c’est le travail. Ça me nourrit. Je fais toujours deux choses à la fois ! J’adore tourner ! C’est ma passion ! » Actrice du « Dernier métro », de « La grande bouffe » et de tant de films et téléfilms, de théâtre également, elle s’investit dès que la caméra cesse de tourner pour « sa » ville, Aix-en-Provence, dont elle connaît les moindres ruelles. Très populaire, elle sait attirer locaux comme touristes pour qu’ils découvrent, émerveillés comme des enfants, les spectacles qu’elle propose dans les jardins privés.

« La peinture, en plus du cinéma et du théâtre bien sûr, c’est pour moi une affaire de passion. Et de curiosité, témoigne-t-elle. C’est l’une des raisons qui m’ont fait créer les Flâneries : j’ai envie que les promeneurs, en poussant simplement la porte d’un jardin inconnu, que l’on devine parfois derrière un mur, rencontrent des œuvres belles, singulières, étonnantes à voir et à entendre. Ici une lecture. Là du violoncelle ou de la harpe. Ailleurs une chanteuse d’opéra. » Et d’ajouter : « Nietzsche disait : sans la musique, la vie serait une erreur. La vie sans art en est une ! » Cette nouvelle édition donne une large place à la musique, à l’opéra ainsi qu’à l’amour, avec des lectures de lettres magnifiques. Des comédiens, écrivains, musiciens, peintres, tant d’artistes vont offrir une part de leur talent samedi 22 et dimanche 23 juin.

Découvrez dans le programme votre moment et rendez-vous à Aix-en-Provence !

Ch. F.-K.

 

Tout savoir www.aix-en-oeuvres.com/flaneries-2019/