Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Covid-19 : le SDIS sur tous les fronts
Sécurité

Covid-19 : le SDIS sur tous les fronts

14/04/2020

Pendant cette crise exceptionnelle, le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (SDIS 13) redouble d’effort pour lutter contre l’épidémie et assurer la continuité de ses missions quotidiennes avec rigueur et efficacité.

Sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, personnel administratif et technique, plus de 6 000 agents du SDIS sont répartis dans les 62 casernes que compte le département des Bouches-du-Rhône. Ces femmes et ces hommes, aujourd’hui en première ligne contre le Covid-19, sont parfaitement préparés à gérer de concert les interventions “classiques” et les urgences liées à la crise sanitaire. “ Mes hommes sont habités d’une mission. Ils ont la volonté de venir aider en permanence. J’ai la chance de pouvoir compter sur un taux de disponibilité très important ” apprécie le capitaine Vincent Dubois, chef du centre d’Istres, avant de poursuivre : “ Je ne vous cache pas qu’en ce moment, nous voyons plus la caserne que notre domicile. Pas plus tard qu’hier, nous avons fait face à un incendie important jusqu’au milieu de la nuit, mais nous devons nous astreindre à cette présence. C’est essentiel pour la population ”.

Des mesures sanitaires renforcées au sein des casernes

Matin, midi et soir, les bureaux, les cuisines, les parties communes, le matériel et les engins de secours de la caserne sont scrupuleusement désinfectés. Un protocole sanitaire essentiel qui permet d’assurer une sécurité maximale au quotidien et de préserver la santé de tous, conjugué à une gestion rigoureuse des équipements de protection individuelle et à l’application stricte des gestes barrières : “ Nous vivons une crise historique qui dépasse largement les risques courants. Sans une bonne préparation, il n’y a pas de bonne intervention. Tout le personnel administratif et technique fait d’ailleurs un travail remarquable pour que nous ne manquions jamais de rien ” souligne le capitaine Dubois. Au-delà de l’aspect matériel, tous les centres du département ont également mis en place un “ check covid ” à chaque prise de garde, soit un questionnaire médical déterminant pour isoler tous les cas suspects. “ En cas de doute, nous faisons appel à un médecin de permanence pour connaître la marche à suivre. C’est très important pour rassurer les équipes et faire en sorte qu’à leur retour à la maison, leurs familles soient également protégées ”.

                



La solidarité, clef de la réussite

Nous avons beaucoup d’appels et les gens sont très préoccupés. C’est pourquoi les centres de dépistage et de consultation mis en place sur le territoire sont essentiels. C’est une action complémentaire pour permettre “ la levée de doute ” et donc réduire le nombre d’interventions du SDIS. Dans la gestion de crise, il faut un service public fort  ”, précise le chef d’unité. Un travail d’équipe donc, qui se traduit également au quotidien par des initiatives solidaires très appréciées. “ Notre lave-linge est tombé en panne alors que nous en avons particulièrement besoin en ce moment. La direction d’une grande surface locale a eu la gentillesse de nous en offrir un neuf et d’aménager des horaires précis pour que nous puissions faire nos courses tranquillement. Sans compter les boulangeries qui nous apportent leurs invendus chaque jour ”. De petits gestes qui réchauffent le coeur des agents du SDIS, également touchés par les nombreux messages de soutien qu’ils reçoivent et par les applaudissements de la population. Si la mobilisation des associations volontaires, la distribution de repas aux plus fragiles et les actes de solidarité se multiplient depuis quelques semaines, cette dynamique doit s’accompagner d’un respect strict des consignes de confinement, à minima jusqu’au 11 mai. “ La crise va durer, il faut donc agir tous ensemble. C’est la clef de la réussite. Cette situation est très pénible, mais il faut passer par là pour en sortir ”, a-t-il conclu.

 

L.B