Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Forum de l’emploi : du monde, des offres et de l’espoir !
Retour sur...

Forum de l’emploi : du monde, des offres et de l’espoir !

28.04.2017

Le 2e Forum de l’emploi, organisé vendredi 28 avril à l’Hôtel du Département, montre que pour la présidente Martine Vassal, il n’y a pas de fatalité au chômage. Le succès de ce forum le prouve avec la venue de 7000 personnes.

Un bouillonnement de rencontres, d’échanges, de questions, d’espoir, d’envies. Qui connaît l’immense Atrium de l’Hôtel du Département ne l’aurait presque pas reconnu vendredi 28 avril, tant il a accueilli de monde. 7 000 personnes, bénéficiaires du RSA et chercheurs d’emploi sont venus pour rencontrer des chefs d’entreprise et les structures qui embauchent. 

Initié en 2016, le Forum de l’emploi permet de mettre en relation des demandeurs d’emploi avec les recruteurs, qu’ils soient chefs d’entreprise, directeurs d’associations ou responsables des ressources humaines. Un contact franc, simple et rapide, des discussions qui s’enchaînent, de la motivation retrouvée : c’est ça, le Forum de l’emploi organisé par le Département. Avec près de 2000 offres d’emploi, tous secteurs confondus, on comprend mieux alors les commentaires entendus dans les allées : « Tu crois qu’on peut déposer plusieurs CV », demandait Johan à Luca qui répondait : « Oui, ça vaut mieux ! »

C’est même tout l’intérêt de cet évènement. « Nous étions là l’an passé, se souvient Laurence Irigoyen, responsable RH chez Assistance familiale, une association loi 1901. Nous avions recruté alors 3 personnes en CDI qui travaillent aujourd’hui toujours chez nous. » Et de préciser, en fin de journée : « J’ai rencontré des profils atypiques, comme des cadres qui veulent se reconvertir. Les métiers de Service à la personne touchent l’humain par définition : un Forum comme celui-ci offre des rencontres intéressantes. »

Même l’armée était présente, proposant 3500 offres au national : « Nous avons plus de 55 métiers à présenter, depuis la mécanique jusqu’à l’énergie nucléaire, en passant par le secrétariat ou la restauration. C’est vrai qu’il faut être mobile, mais nous recrutons en dessous de l’âge de 30 ans ! », a détaillé Jérôme Magnier, Maître principal du service de recrutement de la Marine.
Du côté des chercheurs d’emploi, c’est l’embarras du choix, même si certains savent exactement ce qu’ils cherchent. C’est le cas de Fatima Tinri par exemple : ancienne coiffeuse, elle veut se reconvertir dans la sécurité ou agent d’incendie. « Je cherche depuis plusieurs mois. J’ai été sportive de haut niveau, dans le judo. Je pense que j’ai trouvé ce que je veux faire ! »

En plus des offres affichées sur plusieurs murs, le Département a proposé des ateliers pour accéder plus facilement à l’emploi : refaire son CV, sa photo, apprendre à se présenter, gérer un entretien, le stress, tout est fait pour que la confiance revienne et que la galère s’arrête.

« Nous montrons que les gens ont envie de trouver du travail, d’avoir une vie normale et digne, a justifié Martine Vassal, présidente du Département. C’est notre devoir d’élus d’être à la fois aux côtés des entreprises et des demandeurs d’emploi. »

Mélanie Lesage
Responsable RH, administratif, chargée de développement
Entreprise TLC Provence –Collecte, tri et valorisation de textile

«Ce type de manifestations nous permet de rencontrer en face à face les demandeurs d’emploi. TLC est une jeune entreprise d’insertion qui fait de la collecte, du tri et la valorisation du textile à Vitrolles. Depuis 2013, nous avons pérennisé 10 salariés en CDI et embauché une vingtaine de salariés à temps plein dont 70 % de femmes. L’entreprise se développe et nous sommes présents aujourd’hui pour recruter deux agents de tri et un manutentionnaire sur des contrats en CDDI (Contrat à durée déterminée d’insertion) allant de 4 mois à 24 mois. L’avantage de ce type d’initiative est de valoriser notre action auprès des demandeurs d’emploi et susciter dans le secteur méconnu du tri des déchets des possibilités d’emplois. »

Brinet Fayza
Bénéficiaire du RSA

«Après deux ans de chômage, j’ai bénéficié d’une formation dans les métiers de la sécurité en tant que bénéficiaire du RSA et j’ai obtenu un diplôme d’Agent de Prévention et Sécurité. C’est important pour moi d’être présente aujourd’hui : il faut aller partout où il est possible de décrocher un emploi ! Ce rendez-vous vient s’ajouter aux démarches de demande d’emploi que j’ai faites et me donne une opportunité supplémentaire de décrocher un job rapidement. J’y crois !»

Infos pratiques