Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Education

La Cité scolaire internationale devient réalité

19/02/2021

Apprendre en plusieurs langues, s’ouvrir au monde, profiter de la richesse multiculturelle, c’est ce que proposera la Cité scolaire internationale à plus de 2 000 élèves à Marseille (2e arrdt). Installée au cœur d’Euroméditerranée et dessinée par deux grands noms de l’architecture, Roland Carta et Rudy Ricciotti, elle devrait ouvrir ses portes en 2024.

L’idée avait été lancée en 2015 : créer un équipement international accueillant les élèves depuis l’élémentaire jusqu’aux classes préparatoires et rayonnant à l’échelle du territoire. Passer de l’idée au projet ne fut pas chose aisée pour des contingences administratives, mais aujourd’hui cet établissement d’enseignement complet et ouvert à la pluralité est bel et bien en train d’émerger. Dès octobre 2018, le Conseil départemental s’était prononcé pour soutenir le projet et près de 37 millions d’euros ont été inscrits au budget, soit une participation à hauteur de 37% du montant total (100 millions d’euros).

 

Une référence éducative

« Nous devrons œuvrer collectivement pour faire de cet établissement une référence de notre système éducatif et un lieu emblématique de notre territoire » a souligné Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental lors de la présentation du projet architectural le 17 février dernier. Une œuvre collective qui, sous l’égide de la Région, rassemble le Département, l’État, la Ville de Marseille, puisque cette Cité accueillera près de 2 200 élèves, dont 420 écoliers, 720 collégiens et 1050 lycéens. Chapeautée par un responsable d’établissement unique, la structure reçoit également le soutien de l’Académie Aix-Marseille et d’Euroméditerranée.

 

Un enseignement en cinq langues

Aménagé sur 9 000 m² de surface, le bâtiment est inscrit dans un projet de développement durable et sera particulièrement exigeant en matière environnementale. De quoi réjouir les futurs chanceux occupants des lieux, qui, en plus d’évoluer au sein d’un cadre d’apprentissage soigné, bénéficieront aussi et surtout d’un enseignement dispensé en cinq langues (anglais, espagnol, chinois, allemand et arabe). Pour Martine Vassal, « l’aménagement de cette Cité scolaire internationale revêt un caractère essentiel dans le périmètre d’Euroméditerrané, afin de répondre aux besoins des habitants ». Une volonté à laquelle sauront répondre les architectes Roland Carta et Rudy Ricciotti, dont le projet a été retenu pour la construction de l’établissement.

 

Des équipements sportifs et culturels

Cet ensemble scolaire sera le huitième de ce type en France et aura l’avantage d’être gratuit pour ceux qui auront le niveau de langue requis pour l’intégrer. Afin d’assurer la réussite des élèves, des équipements de pointe seront à leur disposition. Comme un pôle culturel regroupant un centre de documentation et d’information et une salle polyvalente de 400 places ou un équipement sportif de plus de 2 200 m² intégrant une salle avec des gradins et 4 salles de sport. À l’instar d’autres collèges construits par le Département, cet équipement pourra être ouvert aux habitants du quartier dans le cadre du hors temps scolaire. Cette opération s’intègre dans la lignée des réalisations du Plan Charlemagne lancé en 2017 par le Département, pour lequel 2,5 milliards d’euros sont et seront investis en 10 ans sur le territoire. Des efforts entrepris qui ont pour finalité, selon Martine Vassal, « de construire une école de la République moderne, sûre, écoresponsable, où l’on a envie de venir et d’apprendre et qui profite à toutes et à tous ».

 

O.G.

Crédit Photos : Groupement Bouygues Bâtiment Sud-Est