Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

La médiation sociale, la sécurité « à visage humain » aux abords des collèges
Retour sur...

La médiation sociale, la sécurité « à visage humain » aux abords des collèges

15.09.2016

Une centaine de médiateurs sociaux de proximité ont été reçus, mercredi 14 septembre, par Martine Vassal à l’Hôtel du Département.

Cette année, 53 collèges, contre 42 l’année dernière, bénéficient de l’action de médiation des équipes mobiles aux abords des collèges. Une action inscrite dans la continuité des mesures mises en place par l’institution pour renforcer la sécurité des collégiens et celle de la communauté éducative. « Outre les portails de sécurité expérimentés à la Ciotat et la vidéo surveillance dans et aux abords des établissements, vous représentez la partie humaine du volet sécurité mis en place dans les collèges du Département » , a précisé Martine Vassal.

Les 100 agents, dont la moyenne d’âge n’excède pas 26 ans, sont recrutés en contrat d’insertion par quatre associations couvrant des établissements situés en zones d’éducation prioritaire à Marseille, Port de bouc, Martigues et le nord du département. Encadrés par des coordinateurs et tuteurs, les médiateurs sociaux ont en charge le maintien du lien social aux abords des collèges et travaillent en collaboration étroite avec les principaux des établissements et les organismes présents sur le quartier. Pour Marc, 20 ans, recruté cette année, la médiation sociale est indispensable « On fait beaucoup de prévention et de sécurité. Les élèves savent qu’on est là pour les protéger contre les agressions, le harcèlement, du coup on arrive à leur faire passer des messages comme la lutte contre les addictions. ». Formés pendant plusieurs semaines, au cours de stages, ils apprennent la gestion des conflits sur le terrain : « Nous les formons et les accompagnons dans leur projet professionnel. Souvent après la médiation sociale, ils se dirigent vers des métiers de l’éducation ou la petite enfance », souligne une responsable d’association. 

Le dispositif est optimisé cette année, avec 11 collèges supplémentaires permettant de couvrir une plus grande partie du territoire sans augmentation de budget. Le cout de l’opération s’élève à 3 millions d’euros, cofinancé par le Département et l’Etat. « Le Conseil départemental mobilise 1,5 millions d’euros sur le dispositif de médiation sociale. C’est un budget conséquent mais il est primordial dans le contexte actuel d’assurer la prévention et la sécurité de notre jeunesse», a conclu Martine Vassal avant de souhaiter aux médiateurs « une bonne année scolaire ».

La médiation en chiffres

• 53 collèges des Bouches-du-Rhône, la plupart situés en éducation prioritaire, sont concernés.

• 99 agents de médiation recrutés et 11 coordonnateurs, 2,5 tuteurs.

• 70% des médiateurs sont des emplois d’avenir qui effectuent 35h par semaine.

• 30% en contrat CUI/CAE (Contrat Unique d'Insertion / Contrat d’Accompagnement dans l'Emploi).

• Coût du dispositif en 2016 : Département : 1,5 M€

Infos pratiques