Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Le collège Gyptis poursuit sa reconstruction avec le Département
Retour sur...

Le collège Gyptis poursuit sa reconstruction avec le Département

19.11.2018

Débutés en 2010, les travaux du collège Gyptis sont en passe d’être terminés. Après les locaux livrés en 2013, et la démolition de l’ancien bâtiment, ce sont les équipements sportifs qui vont sortir de terre pour la rentrée 2019.

« Ne redoublez quand même pas pour pouvoir utiliser le nouveau gymnase et le futur plateau sportif ! ». C’est avec ce trait d’humour adressé aux élèves de troisième que Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, a posé la première pierre du futur équipement sportif du collège Gyptis. Car ce projet est l’aboutissement d’un chemin parfois compliqué. Après la construction des nouveaux bâtiments, il a fallu procéder à la démolition de l’ancien collège Vallon de Toulouse, accélérer le désamiantage des bâtiments cet été et enfin lancer les travaux des nouvelles structures.

« Terminer les travaux pour la rentrée 2019 »

Dès son arrivée à la tête de l’institution, Martine Vassal avait accéléré le dossier afin de livrer par anticipation un premier plateau sportif. En s’adressant aux personnalités et en particulier à l’architecte François Averous, elle a demandé à ce que les travaux soient livrés pour septembre 2019. « Nous, les élus de la République, les représentants de l’Etat, de l’Education nationale, nous devons donner aux élèves les outils de la réussite sur un territoire qui a tous les atouts nécessaires », a-t-elle souligné en présence de Dominique Beck, Directeur académique des services de l’Education nationale. Un sentiment partagé par Sandra Dalbin, Vice-Présidente du Conseil départemental, Valérie Guarino, Déléguée aux collèges et Lionel Royer-Perreaut, Maire des 9ème et 10ème arrondissement de Marseille et Conseiller départemental.

Un gymnase, deux plateaux sportifs et des logements de fonction

Il suffit de regarder aux alentours pour se rendre compte que ce quartier est en pleine mutation. Le Boulevard urbain sud commence à prendre forme, de nombreuses constructions sont en projet, mais la volonté de l’institution a été de privilégier les bâtiments publics. Ici, dans le collège, un gymnase va être construit, un nouveau plateau sportif va prendre place à côté du premier et deux étages de logements de fonction vont être mis à disposition.

Cette deuxième phase de l’opération aura un coût de 9 millions d’euros, venant s’additionner au 21 déjà engagés, portant ainsi la totalité du chantier à 30 millions d’euros, entièrement assumés par le Département.

50 opérations d’ici 2027

Ce programme d’envergure fait partie de la vingtaine d’opérations déjà initiées pour répondre aux besoins de modernisation des établissements. C’est un des volets du Plan Charlemagne qui prévoit 50 opérations de construction d’ici 2027.

En fermant le parchemin scellé dans le mur de construction, Martine Vassal a tenu à associer deux personnes particulièrement impliquées dans ce dossier. Tout d’abord Guy Teissier, ancien maire du secteur et actuel député de la 6ème circonscription des Bouches-du-Rhône. Et Didier Garnier, ancien conseiller général du canton et décédé en 2012. « Ce sont eux qui ont porté ce projet et l’ont défendu. C’est essentiel de leur rendre aussi hommage » a conclu Martine Vassal.

O.G

Infos pratiques