Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Lutte contre le Covid 19 : les mesures mises en place par le Département des Bouches-du-Rhône
Institution

Lutte contre le Covid 19 : les mesures mises en place par le Département des Bouches-du-Rhône

08/04/2020

Le Département des Bouches-du-Rhône est sur le front pour mener la bataille contre le coronavirus. Ses équipes sont mobilisées au quotidien, en collaboration étroite avec les services de l’État, les autorités sanitaires et les autres institutions.


 

Le Département continue de participer aux réunions quotidiennes que la Préfecture organise avec les autres collectivités.

Pour suivre les consignes nationales et les recommandations des autorités de santé, il a également fermé une part importante de ses établissements recevant du public.

Cependant, la collectivité maintient une permanence téléphonique pour répondre aux besoins de la population sur les sujets sociaux et de protection maternelle et infantile dans la majorité des maisons de la solidarité du territoire. Et certains lieux continuent à être ouverts au public pour les consultations de Protection Maternelle et Infantile (PMI), les Centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd) et le Centre de Lutte Antituberculeuse (CLAT). La liste des établissements ouverts est disponible sur ce site internet. Cependant, il est conseillé de téléphoner au préalable pour éviter un déplacement inutile et des regroupements trop importants.

Après une première série de mesures concrètes* lancée pour venir à bout au plus tôt du Covid 19, le Département met en place de nouvelles mesures :
 

  • Pour les enfants collégiens des professionnels mobilisés dans la lutte contre le Covid 19
    Depuis l'annonce de la fermeture des établissements scolaires, le Département s'organise pour assurer dans les collèges, en lien avec l'Éducation nationale, la continuité pédagogique, à travers les espaces numériques de travail ou le soutien scolaire en ligne. Les collèges servent également de lieu ressource pour l'accueil des enfants des soignants, et le Département a élargi cet accueil aux enfants des policiers, des sapeurs-pompiers et de certains agents du Département, mobilisés sur les missions de protection maternelle et infantile (PMI).
     
  • Pour les bénéficiaires du RSA, les populations les plus fragiles sont prioritaires
    Pilier de la solidarité, le Département se doit plus que jamais de jouer son rôle d’institution sanitaire et sociale. Si les allocataires du RSA ne peuvent plus être reçus dans nos pôles d’insertion, fermés depuis le lancement des mesures gouvernementales, ils peuvent continuer de joindre par téléphone (aux numéros habituels) les agents des pôles d’insertion dont ils dépendent.

    Sous l’impulsion de la Présidente du Conseil départemental, il a été décidé de stopper les suspensions ou les radiations éventuelles d’allocataires. Les services, en lien avec la CAF des Bouches-du-Rhône, ont également demandé le rétablissement des droits suspendus depuis janvier 2020 (soit environ 4000 personnes). 

    Les services travaillent en ce moment, au cas par cas, sur tous les dossiers des allocataires qui étaient suspendus avant le mois de janvier 2020 et qui font une demande de rétablissement de versement du RSA.

De plus, en période de crise sanitaire, le Département continue d’organiser un service adapté aux besoins de la population en respectant les recommandations des autorités de santé. Ainsi, la collectivité maintient aussi une permanence téléphonique pour les problèmes sociaux dans l’ensemble des maisons de la solidarité (MDS) du territoire et certaines de ces MDS continuent d’être ouvertes au public (3 à Marseille, et les MDS d’Aix-en-Provence, d’Aubagne, de Martigues, de Salon-de-Provence et d’Arles). Pour rappel, il est conseillé de téléphoner au préalable pour éviter un déplacement inutile et des regroupements trop importants.
 

  • Un centre médico-social du Département dédié aux prélèvements effectués sur les soignants
    Le Département des Bouches-du-Rhône met en place un centre de prélèvement Covid-19 dédié aux soignants. Conformément aux recommandations du Ministère de la Santé, les soignants présentant un ou plusieurs symptômes évocateurs de COVID 19 peuvent bénéficier d’un test. Le dépistage pourra avoir lieu sur le mode du «drive», dans la voiture du soignant, devant le centre, à partir du lundi 30 mars.

 


* Pour rappel, le Département a lancé une première série de mesures la semaine dernière :

  • la collectivité aide l’AP-HM à augmenter le volume de tests pratiqués sur le territoire, en organisant une passerelle logistique pour permettre à l’IHU d’analyser au plus vite les prélèvements faits sur leurs patients : des agents du Département sont mobilisés sur cette mission pour faire la navette entre les Hôpitaux qui réalisent des tests et l’IHU où ils sont analysés.
     
  • elle mobilise des moyens pour soutenir les 35 Maisons d'Enfants à Caractère Social (MECS) et les 4600 jeunes placés sous sa responsabilité. Les jeunes actuellement en service civique et les agents des Maisons des Solidarités (MDS) peuvent se porter volontaires. Les étudiants de l'Institut Régional du Travail Social (IRTS) peuvent aussi se mobiliser via une plateforme spécialement conçue dans le cadre du Covid 19 pour la réserve civique.
     
  • elle soutient les personnes sans domicile fixe, en prolongeant l’ouverture d’un centre d’accueil de nuit à Marseille.
     
  • elle travaille avec l’ Éducation nationale, la Préfecture des Bouches-du-Rhône et l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour offrir de bonnes conditions d’accueil des enfants de personnels soignants dans les collèges ; des agents des collèges sont mobilisés pour assurer le fonctionnement matériel des établissements ouverts pour cet accueil.
     
  • le Département a sollicité et obtenu des services de l' État que les auxiliaires de vie sociale puissent être classés parmi le personnel habilité à recevoir des masques.

Retrouvez également >> Des mesures fortes pour tous les publics