Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Mobilité : L’Aixpress pour connecter tous les quartiers d’Aix-en-Provence

Mobilité : L’Aixpress pour connecter tous les quartiers d’Aix-en-Provence

17/11/2017

Le premier coup de pioche du chantier pour la réalisation de la ligne BHNS « Aixpress» a été donné le 17 novembre par Martine Vassal et l’ensemble des partenaires de ce projet stratégique pour la mobilité des Aixois.

C’est devant la Fondation Vasarély, au cœur du quartier Jas de Bouffan à Aix-en-Provence, que les travaux pour le futur Bus à haut niveau de service (BHNS) ont été officiellement lancés le 17 novembre. Et dans deux ans, la circulation de l’Aixpress pour relier le nord-ouest au sud-est de la ville ne sera pas une illusion d’optique.

En site propre et 100% électrique

Sur 7,2 kilomètres, cette ligne de BHNS desservira en effet des points névralgiques et des sites majeurs de la cité du Roi René sur un parcours à 86 % en site propre, entre Saint-Mitre et le pôle d’échanges Krypton. Soit 19 stations pour connecter les quartiers d’habitat social, l’hyper-centre, les facultés, la gare SNCF et plusieurs équipements aixois en seulement 25 minutes. Ce projet, porté par la Métropole Aix-Marseille Provence, ne pouvait que mobiliser le Département qui investit 33 millions d’euros, soit plus d’un tiers du financement d’une opération qui avoisine les 100 millions d’euros. «C’est un projet prêt, engagé, et sur les rails qui va changer les habitudes de transport des Aixois. Et qui va voir le jour rapidement. C’est une offre qui va inciter les automobilistes à changer leurs habitudes et à délaisser leur voiture au profit des transports en commun. C’est pourquoi, le Département s’engage de façon aussi importante » a expliqué Martine Vassal lors du lancement des travaux. La Présidente du Conseil départemental a également souligné l’intérêt écologique d’un tel équipement : «Des bus entièrement électriques circuleront sur cette ligne, que nous financerons à 50%, dans le cadre de notre politique pour la qualité de l’air, soit un investissement de 7,5 millions d’euros». Maryse Joissains, maire d’Aix-en-Provence, a vivement remercié Martine Vassal pour ce partenariat se félicitant notamment de la requalification urbaine qu’engendre ce projet au niveau de la voirie, des itinéraires cyclables ou encore de la trame végétale.

Des parcs-relais pour les automobilistes

Pour permettre aux usagers de passer facilement d’un mode de transport à l’autre, l’Aixpress sera couplé à deux parc-relais, le parc-relais Krypton, proche du campus universitaire, et le futur parking relais ouest au rond-point du colonel Jeanpierre au Jas de Bouffan avec un parking souterrain de 600 places. «C’est un projet emblématique de ce que nous voulons pour les habitants de la métropole, c’est-à-dire, un système de mobilité qui réponde aux besoins de déplacements. Le BHNS démarrera tôt le matin, finira tard le soir, avec des fréquences cadencées et sera connecté aux autres modes de transport » s’est félicité Jean-Pierre Serrus, Vice-président de la Métropole Aix-Marseille-Provence, délégué à la mobilité, aux déplacements et aux transports lors du coup d’envoi des travaux.

La mobilité au cœur des priorités

Bref, le BHNS a tout pour inciter à utiliser les transports en commun. Et il y a urgence au regard de l’engorgement du territoire métropolitain, comme l’a souligné Marie-Emmanuelle Assidon, préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région: «La saturation a des conséquences économiques, sociales et sanitaires. Entre Aix et Marseille, 40 jours de travail sont perdus chaque année dans les bouchons ». Un constat sur lequel Martine Vassal ne cesse également d’alerter : «Sans fluidité de nos échanges, sur l’ensemble de notre territoire, il n’y aura ni performance économique, ni amélioration de l’emploi ». Le Département a donc engagé sur l’ensemble du territoire un plan départemental pour la mobilité des Provençaux doté de 300 millions en co-financement de toutes les opérations indispensables pour fluidifier le trafic. A commencer par son investissement de 30 millions d’euros pour la modernisation  de la ligne ferroviaire Marseille-Aix attendue en 2021. Mais également pour la création de nouvelles lignes BHNS, de pôles d’échanges multimodaux, l’accessibilité de l’aéroport Marseille-Provence ou encore les voies réservées aux bus sur les autoroutes.

Infos pratiques