Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Plus tard, ils seront cuistots, gouvernantes ou managers d’hôtels !
Education

Plus tard, ils seront cuistots, gouvernantes ou managers d’hôtels !

29.03.2019

Les Journées « Jeunesse Emploi Tourisme » ont permis à 200 collégiens de se familiariser aux différents métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Immersion à l’hôtel Intercontinental, à Marseille.

C’est souvent la question qui fait lever les yeux au ciel de la plupart des adolescents : « Tu sais ce que tu veux faire plus tard ? ». À quelques exceptions près, la réponse est négative et émise avec un soupir las. Pour remédier en partie à ce que les parents vivent dans une grande anxiété, et pour présenter des filières qui recrutent, le Département des Bouches-du-Rhône et Provence Tourisme ont organisé les Journées JET (Jeunesse Emploi Tourisme) pour la 3e année consécutive (lire encadré ci-dessous).

L’Intercontinental de Marseille impressionne déjà quand on l’aperçoit du Vieux-Port. Alors, une fois à l’intérieur, les 70 collégiens de cinq collèges du territoire se laissent d’abord envahir par la timidité, qui finit par se dissiper au contact des professionnels qui leur font découvrir leurs métiers. En cinq ateliers, ces collégiens font connaissance avec des professions qui embauchent, permettent de voyager, demandent certes beaucoup de discipline et d’énergie mais donnent aussi des satisfactions qui remplissent des journées de travail. 

De Top chef au jeu des 7 erreurs en chambre

Dans les cuisines, c’est l’atelier Top chef qui permet à une douzaine d’adolescents de tester leur odorat et leur technicité débutante. Ici, Aurélie et Gilles, tous deux chefs tournants dans les collèges, leur vantent les mérites de la cuisine. « Si vous saviez le nombre de métiers qui existent dans la restauration et dans l’hôtellerie, commence Aurélie. Moi, j’ai essayé et j’ai accroché. On peut voyager, c’est varié. Et on travaille en équipe. » Et de leur montrer comment préparer des navettes. Juste à côté, Gilles organise des tests à l’aveugle avec des plantes aromatiques. « Oui, c’est de l’aneth ! On s’en sert notamment pour le poisson ! ». Lucas, Joseph et Saïd sont imbattables et alignent lavande, estragon et romarin avec aisance. Cela leur donne-t-il envie de travailler dans un restaurant ? « On ne sait pas, mais pourquoi pas. »

Car l’adolescence, c’est l’âge des possibles. Ainsi, Aude, chef d’équipe des gouvernantes du palace, a préparé un jeu des 7 erreurs dans une chambre de l’hôtel. On apprend toujours mieux dans le jeu et dans le plaisir, même si les métiers de l’hôtellerie demandent « de la disponibilité et de l’exemplarité. »

« Être méthodique et carré »

Deux équipes de collégiens cherchent, soulèvent les draps, fouillent la salle de bain. « Quand on contrôle une chambre, on suit une procédure mise en place par l’hôtel. Par exemple, précise Aude, il faut 5 cintres avec pinces, deux sans pinces, etc. Là, il faut deux petites cuillères. On vérifie chaque détail. Tout compte car c’est l’image de l’hôtel ! ». Et d’ajouter, sous les regards un peu abasourdis des adolescents : « Ce n’est pas un métier où l’on peut arrêter sa tâche pour la reprendre le lendemain. C’est physique, ça demande d’être méthodique, carré. Et ne pas trop compter ses heures. »

Les professionnels, qui lors de cette matinée auront donné de leur temps, ont aussi essayé de transmettre le goût du travail bien fait. Une plongée dans le réel pour ces jeunes âgées de 12 à 15 ans qui auront pu appréhender à cette occasion le monde du travail.

« Madame, demande Romain à Aude la chef d’équipe des gouvernantes, vous dormez ici ? »

Éclats de rires : « Hélas non ! Mais travailler ici, c’est déjà un privilège tant l’endroit est beau ! ».

Ch.F.-K.

Le tourisme, un vecteur majeur pour l’attractivité

Pour la 3e année, le Département et Provence Tourisme ont organisé les journées JET (Jeunesse Emploi Tourisme), à destination des collégiens. Plus de 200 élèves ont découvert les métiers de l’hôtellerie et de la restauration au sein de trois établissements prestigieux : ils ont participé à des ateliers à l’hôtel Pullmanà Marignane, à l’hôtel Renaissance à Aix-en-Provence et à l’Intercontinental à Marseille. Cette opération se place au cœur de MPG2019, avec l’année de la gastronomie mise en œuvre par le Département.
Découvrir ainsi ces métiers, c’est s’immerger dans le monde du tourisme. Huit millions de personnes visitent chaque année le territoire : le tourisme représente 7 % du PIB et plus de 50 000 emplois directs ou indirects. Aussi, le Département promeut ces métiers qui offrent des débouchés professionnels et œuvrent à l’attractivité du territoire.