Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Une nouvelle Carte des calanques pour mieux y randonner
Attractivité économique et rayonnement

Une nouvelle Carte des calanques pour mieux y randonner

20/02/2019

En partenariat avec l’IGN, le Département s’est engagé dans la réalisation de ce support cartographique. Objectif : offrir au public une carte précise du massif des calanques et promouvoir la randonnée et les activités de plein air.

C’est une carte que l’on étale, que l’on plie et replie, que l’on annote. C’est une carte que l’on emporte avec soi quand on part marcher dans le massif des calanques. 

Réalisée par l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière), en partenariat avec le Département des Bouches-du-Rhône, la Carte des calanques offre aux très nombreux visiteurs, plus de deux millions par an selon les dernières estimations, un support cartographique inscrit dans la catégorie « Plein air ». Une façon de faire découvrir par des modes doux et respectueux un massif emblématique de la Provence, classé en Parc national depuis 2012.

« La maîtrise de la randonnée constitue un véritable enjeu en termes de protection dans le massif des calanques », apprécie en connaisseur Gérard Draa, responsable de la commission Sentier et itinéraire du comité départemental de la Randonnée. Et de raconter : « Certains débarquent à 13h à la gare Saint-Charles à Marseille et veulent être à Cassis à 15h après avoir traversé le massif. D’autres, mal documentés, ne retrouvent pas leur voiture. » D’où la nécessité d’accompagner et de guider ces marcheurs parfois peu aguerris aux difficultés du site.

Mais lui comme les très nombreux randonneurs savent aussi la chance exceptionnelle de se confronter à un tel massif, « cette montagne au bord de l’eau, avec parfois des dénivelés assez forts et un terrain assez compliqué. »

« Emerveillement à chaque pas »

Car ce cadre idyllique nécessite avant tout une bonne connaissance du terrain. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’IGN a pris contact avec le Département, afin de réaliser une représentation cartographique de la réalité du massif : sentiers balisés, passages délicats signalés, aménagements existants : tout y est indiqué. Deux versions, une française, une anglaise, existent pour cet outil indispensable et en vente dans les magasins et sur le site de l’IGN.

S’aventurer dans le massif des calanques, c’est avoir l’assurance d’un émerveillement à chaque pas : « Tous les visages des calanques apparaissent au fil de la randonnée, s’émeut Gérard Draa. Marcher, poursuit-il, aère l’esprit, éclaircit les idées. L’homme est conçu pour marcher, sur le plat ou en montagne. » Les calanques proposent 4 entrées principales (Callelongue, Luminy, La Gardiole et Cassis) toutes prometteuses d’un dépaysement immédiat, sain et gratuit ! A l’exception des semaines estivales, trop chaudes, chaque période de l’année offre des couleurs inoubliables. Bonne balade !  

A paraître au printemps : la carte de la Sainte-Victoire

Ch. F.-K.

Le Département est un acteur du massif des calanques

 

Depuis leur création, il y a plus d’un siècle, « Les excursionnistes marseillais » et « Le Club alpin français » entretiennent les sentiers dans le massif des calanques : surveillance, débroussaillement, élagage, balisage, aménagements. Ils pallient de fait à l’érosion naturelle mais aussi à la surfréquentation du site. Tout ce travail bénévole est réalisé en partenariat avec les grands gestionnaires du lieu, tels que le Département des Bouches-du-Rhône, le Parc national des calanques, l’Office national des forêts et le Comité départemental de la Randonnée pédestre. Le Département est le premier propriétaire public du Parc national des calanques. Il s’occupe de la mise en sécurité, du balisage, de la signalétique et de l’entretien de l’ensemble des sentiers.

Infos pratiques