Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Vasarely, l’artiste des couleurs se dévoile à Aix
Culture

Vasarely, l’artiste des couleurs se dévoile à Aix

05.07.2019

Le nom de Vasarely évoque des images colorées jouant de l’illusion optique. A partir du 11 juillet et jusqu’au 29 septembre, la galerie départementale 21 bis Mirabeau accueille une rétrospective, en partenariat avec la Fondation. Présentation.

Qui connaît vraiment le « logiciel » Victor Vasarely ? Que sait-on de cet artiste inégalable, arrivé à Paris en 1930 à l’âge de 24 ans avec une idée en tête : bouleverser notre rétine. Son petit-fils Pierre, commissaire de l’exposition qui sera présentée à la galerie 21 bis Mirabeau (anciennement nommée galerie départementale), organise une rétrospective de l’œuvre de son grand-père grâce à la Fondation éponyme qu’il gère à Aix-en-Provence, avec les partenariats de plusieurs collectionneurs français et étrangers. Le Département ouvre donc les portes de la Galerie 21 bis Mirabeau et s’associe à l’hommage rendu au Maître d’Aix.

Les débuts de Vasarely. A son commencement, il ne jure que par le mouvement. Il se forme à Budapest au contact des avant-gardistes historiques. Et l’une de ses premières séries connues, celle des Zèbres, annonce ainsi de façon frappante les formes optico-cinétiques qui naîtront à partir des années 60.

L’apparition de la couleur. Il veut produire l’illusion d’une troisième dimension en jouant sur les formes-couleurs contrastées. Limité au noir et blanc dans les années 50, il s’ouvre progressivement aux couleurs. Il met au point des formes qui sollicitent l’œil bien plus que ne le fait généralement la peinture abstraite. C’est à ce titre qu’il demeure dans l’histoire comme l’inventeur de l’art optico-cinétique.

Le père de l’Op art. C’est à partir de 1960 que la couleur éclate dans le travail de Victor Vasarely. Des unités bicolores, composées de deux éléments géométriques qui s’emboîtent l’un dans l’autre, se combinent, se permutent. Le plasticien invente alors son Alphabet plastique, pour permettre la création d’un langage universel compréhensible par tous.

Pierre Vasarely, le petit-fils. Alors que le Centre Pompidou à Paris vient de rendre hommage à son grand-père après des années de relatif oubli, Pierre Vasarely, que l’artiste présentait comme « son ombre », ne cesse de défendre et de mettre en lumière l’œuvre du plasticien. Après des années de combats judiciaires, il remet sur pied la Fondation, qui accueille, sur 5 000 m², 41 œuvres monumentales ; il retrouve les œuvres encore disséminées de par le monde.

La rétrospective au 21 bis Mirabeau. L’œuvre de Victor Vasarely depuis 2017 est à l’honneur en France et à l’étranger. Il était donc logique qu’Aix-en-Provence témoigne du travail artistique de l’artiste qui avait choisi la périphérie d’Aix-en-Provence pour installer sa fondation en 1971. La Galerie départementale, baptisée 21 bis Mirabeau et qui vient de rouvrir ses portes il y a quelques semaines, invite à redécouvrir l’œuvre du plasticien français.

 

Ch. F.-K.

 

 

Rétrospective Victor Vasarely
Exposition du 11 juillet au 29 septembre 2019
21 bis Mirabeau – espace culturel départemental des Bouches-du-Rhône
13100 Aix-en-Provence
Du mercredi au dimanche de 11h30 à 18h30