Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

CinéPocket

Rechercher une fiche

Les films du delta

Contenu

En cinq séances de deux heures nos actions proposent :
> Des ateliers CinéPocket d’analyse et de réalisation "Pocket Film".

Un "Pocket Film" est un film réalisé à l’aide d’un téléphone portable, d’une console portable, d’une tablette. Le format "film de poche" permet de partager un regard unique et personnel. C’est aussi une manière de transformer l’usage du téléphone au quotidien comme moyen d’expression permettant ainsi de passer de simple usager à acteur. Ils viennent enrichir par une pratique créative, l’élaboration d’une culture cinématographique.


Objectifs pédagogiques et artistiques :
> Découvrir des courts-métrages et des Pocket Films de réalisateurs.
> Confronter, analyser et interpréter les différents points de vue d'un film.
> Découvrir les métiers du cinéma.
> Initiation au langage cinématographique.
> Découvrir les étapes d’un tournage : l’écriture, la préparation, le tournage.
> Créer et imaginer des Pocket Films de façon collective et individuelle.

Le foisonnement d’images et la diversité des supports que l’univers audiovisuel offre à la jeune génération, soulèvent de plus en plus la nécessité d’une bonne compréhension et d’un éveil critique sur notre environnement visuel. A travers nos actions éducatives nous encourageons les jeunes à être acteurs de leur quotidien au sein de la société, nous les accompagnons dans le développement de leur regard, de la créativité et les aidons à développer un esprit critique et engagé.








Contenu

Déroulement

Atelier "Pocket Films" (cinq séances de 2 heures par classe)

- Discussion préparatoire :

Quelle expérience ont-ils de la vidéo ? Réalisent-ils des vidéos ? Que filment-ils ? Que partagent-ils ? Est-ce qu’ils aiment voir des films (cinéma, TV, internet) ? Qu’est-ce que ces films nous apportent ?
 
- Organisation de l’atelier :

> Consignes de réalisation : (thématique, durée, contrainte,...).
> Analyse : visionnage et discussion autour de Pocket Film et de courts-métrages.
> Conseils de réalisation : Initiation au langage cinématographique (plan séquence, voix-off, son, lumière, mouvement de caméra, cadre, les métiers du cinéma, …).
> Organisation : Préparation au tournage, titre, générique, qui fait quoi ?
> Réalisation collective et individuelle de Pocket Films.
> Récupération des fichiers sur ordinateur.
> Visionnage et discussion sur les films réalisés.


La réalisation de Pocket Films, permet aux jeunes de développer leur imaginaire, leur curiosité, leur sensibilité et les amène souvent sur leur propre histoire autour d’un projet commun. Ils partagent des idées, des points de vue différents, chacun a l’opportunité de trouver sa place en apportant sa particularité.
Cela favorise le dialogue, crée une dynamique au sein du groupe, respecte les rythmes et les aspirations individuelles tout en conservant une progression collective.
Les élèves découvrent aussi le travail technique derrière la caméra (l'image, le plan séquence, le son, le montage, le générique, le tournage, le cinéma d’animation, le "faux" film amateur, le documentaire, la fiction,...). A travers ces étapes, une histoire va prendre forme concrètement : c’est la mise en relief d’un travail qui se construit pas à pas et la notion artisanale de la fabrication d’un film.
Les enfants sont créateurs et acteurs du projet.


"Le téléphone, aujourd’hui, c’est comme le stylo : l’objet le plus banal, avec lequel on vit notre quotidien. Mais, si on propose, avec le stylo, d’écrire un poème, une nouvelle, et puis de les éditer ? Là, ça change tout. Ce n’est pas la marque ni le modèle du stylo qui comptent, c’est le choix de l’employer à des fins créatives, généreuses, et cela change tout. On travaille ses intentions, son imagination, la mise en forme de son expression, et puis son inscription sociale : ce qu’on apporte au monde et aux autres. L’autonomie, la responsabilité... de la créativité à la citoyenneté."
Benoît Labourdette (cinéaste, pédagogue et expert en nouveaux médias)






Modalités pratiques

Les niveaux des classes : Niveau des classes (6ème à 3ème) et classe ULIS, SEGPA, UP2A,…

Les enseignants concernés :
Un ou plusieurs enseignants de toutes disciplines et les documentalistes.

Les modalités de l’action : la durée :
10 heures (5 séances de 2h).

Le nombre de classes par action :
Une classe.

Le nom et la qualité de l’intervenant :
Stéphane Degros, intervenant en audiovisuel.

Contraintes techniques

Les modalités techniques et logistiques :
- Une salle avec un système de vidéoprojection
- Un ordinateur connecté à internet.
- Caméra de poche (smartphone, tablette, appareil photo) et câble USB.
- Avant l’action une réunion de préparation avec l'enseignant.