Sécurité renforcée dans les collèges

C’est à Salon-de-Provence, au collège Joseph d’Arbaud que Martine Vassal, présidente du Conseil départemental et le Préfet de Police, Laurent Nunez, ont présenté le 2 septembre les mesures pour renforcer la sécurité des collégiens et de la communauté éducative dans les Bouches-du-Rhône.

Sécurité renforcée dans les collèges

Ce n’est pas un hasard si Martine Vassal a choisi, dans le cadre de sa tournée de rentrée, le collège Joseph-d’Arbaud à Salon-de-Provence pour présenter les mesures du plan global de renforcement de la sécurité des collèges décidées par le Conseil départemental, dans un contexte de menace terroriste. En effet, à Salon-de-Provence, les abords de tous les collèges sont d’ores et déjà sous vidéo-surveillance grâce aux équipements installés par la Ville et financés à hauteur de 80% par le Conseil départemental. Outre l’aide aux communes pour l’installation de systèmes de vidéo-protection à l’extérieur des établissements, le Conseil départemental a pris une série de mesures pour améliorer la sûreté au sein des bâtiments : la vidéo-protection à l’intérieur des collèges, le contrôle d’accès avec la mise en place de portails, dont l’ouverture s’effectue par carte électronique intégrée au carnet de correspondance des élèves, le rehaussement des clôtures d’enceinte et le renforcement des clôtures périphériques pour limiter les risques d’intrusion. Autant d’équipements qui seront installés d’ici début 2017 au sein du collège d’Arbaud et dans 10 autres établissements du département.  «L’objectif est de doter l’ensemble des établissements des Bouches-du-Rhône à la rentrée 2018», a expliqué Martine Vassal précisant qu’il revient à l’établissement de décider de la mise en œuvre du dispositif.

Au total, le Conseil départemental investit 18 millions d’euros cette année pour la sécurité dans les collèges. Il travaille d’ailleurs main dans la main avec la Préfecture de Police sur ce dossier. Une collaboration que Laurent Nunez, Préfet de Police des  Bouches-du-Rhône, n’a pas manqué de souligner, saluant notamment l’effort de coordination qui va permettre la mise en place progressive au sein des établissements d’un dispositif d’alerte en ligne directe avec les forces de sécurité en cas d’attaque ou d’intrusion dans les collèges. «Nous faisons le maximum pour la sécurité mais nous devons rester humbles», a conclu Martine Vassal au collège d’Arbaud avant une visite du Centre de supervision de la Police municipale de Salon-de-Provence