Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

La nouvelle jeunesse des collèges de provence

“En 2027, tous les collégiens dans un établissement neuf ou rénové”, l’objectif fixé par le Plan Charlemagne est ambitieux et en bonne voie. En un an seulement, le Département a initié une vingtaine d’opérations de construction et de rénovation.

S’il est un collège modèle du Plan Charlemagne, c’est bien le collège flambant neuf de Port-Saint-Louis-du-Rhône (photo ci-dessous) qui ouvre ses portes en cette rentrée. Reconstruction délocalisée du collège Robespierre, l’édification de cet établissement a nécessité un investissement de 28,5 millions d’euros du Département et répond à toutes les exigences du Plan Charlemagne : innovant, sécurisé et durable. “On est passé dans la grande modernité”, résume ainsi le principal Guillaume Rossi.

Idéalement situé sur la plaine sportive de Port-Saint-Louisdu- Rhône, à côté des arènes, du stade et de la future piscine éducative, l’établissement occupe près de 18 000 m2 sur lesquels trônent un gymnase, un plateau sportif, un amphithéâtre, un jardin pédagogique, et une cuisine pour les élèves de Section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa). Bref, un collège qui fait figure d’exemple équipé “100 % numérique” (lire en p.16) et sécurisé avec portails à contrôle d’accès, clôtures périphériques et vidéoprotection.

DES COLLÈGES BIOCLIMATIQUES

Enfin, grâce à une conception bioclimatique, le collège répond aux critères de développement durable que s’impose le Département dans la construction des nouveaux collèges. Orientation du bâti, brise-soleil, panneaux à eau chaude solaire, chauffage dernière génération, végétation… Tout a été pensé pour réduire l’empreinte écologique et optimiser les coûts énergétiques. “C’est un collège placé au coeur de son territoire, la Camargue. L’amphithéâtre est ouvert aux manifestations culturelles, et le gymnase utilisé hors temps scolaire par les associations sportives. Bref, un collège qui va vivre tout le temps. C’est aussi le but de l’éducation : apprendre à vivre ensemble”, conclut Guillaume Rossi, principal du collège prêt à y accueillir plus de 500 élèves pour l’année scolaire.

MODERNISER LES ANCIENS COLLÈGES

Au total, le Département programme 50 opérations de construction et de rénovation d’ici 2027 dans son Plan Charlemagne, soit 700 millions d’euros d’investissement. Une vingtaine de ces opérations sont déjà initiées pour répondre aux besoins de modernisation des établissements. C’est le cas à Marseille au collège Gyptis (9e) où, après des travaux de désamiantage menés cet été, les anciens bâtiments en cours de démolition laisseront place à un gymnase, des plateaux sportifs et des logements de fonction d’ici fin 2019. Plus au nord de la cité phocéenne, au collège Arthur-Rimbaud (15e), les aménagements extérieurs, le pôle administratif et les travaux d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite se terminent.

À MARSEILLE, LA RECONSTRUCTION DU COLLÈGE VERSAILLES

C’est durant le deuxième trimestre 2019 que les élèves et la communauté éducative du collège Versailles, dans le 3e arrondissement de Marseille, verront les premiers travaux commencer. Un projet qui va faire partie d’une révision plus globale du quartier, notamment de la voirie, incluant la participation du Département pour 24 millions d’euros mais aussi de la Ville de Marseille et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Cette démolition/reconstruction va accueillir 600 élèves et comprendra un amphithéâtre, un gymnase, un plateau sportif et six logements de fonction. La fin du chantier est prévue pour fin 2021.

À MIRAMAS, DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS POUR LE COLLÈGE ALBERT-CAMUS

Les travaux pour la construction du futur gymnase et du plateau sportif du collège Albert-Camus vont démarrer d’ici la fin de l’année. Sur plus de 1 800 m2, le gymnase sera équipé d’une salle omnisports, d’une salle multiactivités dédiée à la pratique des activités artistiques, sports de combat et tennis de table, d’un mur d’escalade, de vestiaires, sanitaires et espaces de rangement. À l’extérieur, un plateau sportif de 2 800 m2 complètera ces équipements voués également, hors temps scolaire, à être utilisés par les clubs de sport de la commune. Le Département investit 6,6 millions d’euros dans cette opération qui s’achèvera fin 2019.

À TARASCON, DES TRAVAUX POUR LES CLASSES SEGPA ET POUR L’ACCESSIBILITÉ

Le collège René-Cassin à Tarascon va faire l’objet dans le courant de l’année 2019 d’une opération de restructuration partielle concernant le bâtiment qui abrite les classes de Segpa, la rénovation des installations de chauffage et de ventilation de l’ensemble du collège et la mise en accessibilité de l’établissement.

Le chantier, financé en totalité par le Département à hauteur de 4,4 millions d’euros, devrait être livré début 2020.