Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

1 000 euros du Département pour changer son appareil de chauffage

En collaboration avec l'Agence de la transition écologique (anciennement ADEME), le Département accorde une aide, la Prime Air-Bois, pouvant aller jusqu’à 1000 euros pour l’acquisition de matériels de chauffage au bois à haute performance environnementale. Objectif : réduire les émissions de particules fines dans l’atmosphère et les factures énergétiques des particuliers.

Qui peut bénéficier de la Prime Air Bois ?

Les propriétaires-occupants de leur logement achevé depuis plus de deux ans résidant dans les Bouches-du-Rhône et se chauffant exclusivement ou partiellement au bois. Cette aide n’est soumise à aucune condition de ressources.

Quel matériel choisir ?

Tout appareil de chauffage au bois labellisé Flamme Verte 7* ou équivalent pour équiper une cheminée à foyer ouvert ou remplacer un équipement de chauffage au bois (à bûches ou à granules) datant d'avant 2002.

Quelles sont les conditions d'installation ?

Le nouveau matériel doit obligatoirement être posé par une entreprise agréée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). L'ancien matériel doit être déposé par l'installateur qui devra fournir un certificat de destruction.

Quel montant ?

La subvention Prime Air-Bois représente 50 % du coût de l’équipement labellisé Flamme verte 7* et des accessoires liés à son installation, plafonnée à 1000 euros. Elle est financée à 50 % par le Département des Bouches-du-Rhône et à 50 % par l’ADEME.

La prime Air Bois est-elle cumulable ?

Oui. La prime est cumulable avec d’autres aides publiques notamment de la part de l’ANAH (sous condition de ressources), et avec le dispositif « Ma primeRénov » de l’Etat dans la limite de 100% du montant des travaux réalisés.
 

Tout sur la rénovation énergétique de votre logement :

Allo rénov’énergie 04 88 60 21 06

CONSTITUER UN DOSSIER



Uniquement en ligne

>> Déposer ma demande en ligne <<

 

Pour en savoir plus ou pour obtenir plus de précisions,
nous vous invitons à adresser votre demande en écrivant à 
subventions@departement13.fr


Questions à Philippe Boeglin
Chargé de mission “Qualité de l’air” à l’Agence de transition écologique Paca

En quoi la Prime Air-Bois va contribuer à la réduction de la pollution de l’air ?

Dans les Bouches-du-Rhône, le chauffage au bois représente jusqu’à 18 % des émissions annuelles des particules fines les plus nocives. C’est donc une source importante, même si elle n’est pas unique (industrie, transports…). De plus, Atmosud a pu observer que jusqu’à 50 % du poids des particules en hiver pouvaient être issus du brûlage de biomasse, même dans une commune aussi industrialisée que Fos-sur-Mer ! Diminuer cette source aura donc des effets sur la qualité de l’air locale et saisonnière.

Combien de foyers sont concernés dans le département ?

Une étude sur le parc régional de ces foyers (en 2015), puis une enquête sur le département (en 2017) ont permis d’établir un “cœur de cible” de 17 300 appareils de chauffage anciens ou non performants au bois, utilisés en chauffage unique ou principal. Conformément aux exigences de l’Agence de transition écologique sur l’accélération de la modernisation du parc de chauffage, nous avons déterminé ensemble un nombre de 4 170 appareils à changer sur 4 ans, soit un quart de cette cible.

Quel type de matériel sera pris en charge ?
Quid de l’ancien matériel ?

Les cheminées ouvertes et les appareils antérieurs à 2001, qui pourront être remplacés par des inserts ou cheminées fermées, poêles à bois (bûches ou granules), labellisés Flamme Verte 7 et posés par un installateur Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). L’ancien matériel sera déposé par l’installateur, qui devra en outre fournir le certificat de sa destruction, afin d’éviter qu’il soit revendu et qu’il équipe au final une autre maison ! Car notre premier objectif est bien de diminuer les émissions de particules dans l’air.

Quels autres avantages en tireront les particuliers bénéficiaires ?

L’impact d’un tel changement de chauffage au bois n’agit pas uniquement sur la qualité de l’air extérieur (avec 30 fois moins de particules émises par un appareil performant). Celle de l’air intérieur va aussi être grandement améliorée, ce qui est bon pour la santé, et les particuliers feront d’importantes économies sur l’utilisation du bois (puisque leur appareil aura un rendement bien meilleur). Ces équipements pourront par ailleurs bénéficier des autres aides publiques.

Quels sont les premiers résultats de ce dispositif ?

Le dispositif, qui fonctionne depuis maintenant bientôt 2 ans, nous donne de grandes satisfactions : le rythme espéré de changement d’appareils a été dépassé par le CD 13, avec un nombre de dossiers programmées de plus de 1 800. C’est donc l’un des Fonds Air-Bois les plus dynamiques en France.