Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

En provençal

Notre rubrique dédiée à la langue provençale met à l’honneur en dialecte rhodanien un lieu naturel emblématique de notre département, la montagne Sainte-Victoire. Immortalisée par de nombreux artistes comme Paul Cézanne, ce massif reste un symbole fort de Provence, culminant à 1011 mètres. Une belle occasion de rappeler l’importance de la valorisation et la préservation de notre patrimoine naturel.

UN BIAIS DE TRÌO PÈR SAUVA DÓU FIÒ NOSTO PATRÌO

UN BIAIS DE TRÌO PÈR AGI QUATECANT

Em’un buget annau d’1,5 milioun d’eurò baia au materiau di fourestié-sapaire, lou Despartamen di Bouco-dóu-Rose tèn lou service fourestié lou miés alesti de Franço. Dóu tèms de l’auto-sesoun, 32 vigìo soun poustado amount di mountagnage. Pas mens de 150 fourestié-sapaire apielon 7j/7 li sapaire-poumpié e si partenàri (Coumitat Coumunau Fiò de Fourèst (CCFF), Óufìci Naciounau de la Fourèst (ONF)...) en quadrihant emai en agachant chasque jour lou toutun di 180 000 eitaro de bos que comto lou territòri. Tout aquéu mounde soun lèst pèr interveni à la primo debuto d’un fiò dins tóuti nòsti mountagnage e acò, lou mai lèu poussible, valènt-à-dire en sièis minuto au miés ! Siguèsse un encèndi di gros, que lou cèntre óuperaciounau espalargarié lou GAF (Groupe d’Apiejo Fourestié). Emé de buldouzèr e d’engen especialisa, li fourestié-sapaire traton alor lis óuriero dóu fiò en bregant lou plantun pèr crea un passage pèr li poumpié. En 2023, lou Despartamen a engaja quauque 85 milioun d’eurò pèr ajuda lou SDIS 13 (Service Despartamentau d’Encèndi et de Secours di Bouco-dóu-Rose) à mena si messioun e se douta d'equipamen à la pouncho emai d’engen asata à-n-aquéu territòri roumpatiéu. Pèr eisèmple, noste SDIS es lou soulet en Franço d’emplega lou dispousitiéu “HORUS”. Vertadiero perlo d’ennouvacioun tenènt soun noum dóu Diéu egician representa pèr un faucoun que vèi luen coume gaire, aquel avioun espincho nòsti mountagnage à 3 000 mètre de aut ! Mai encaro, noste despartamen comto un camioun cisterno fiò que pòu serva 13 000 litre d’aigo, que fai bada la moulounado que voudrien n’agué un coume acò… Enfin, un vehicule emé sis escran 3D fai passa lis image aganta pèr HORUS 13 e li drone dóu SDIS 13 pourgissènt ansin uno cartougrafìo dóu fiò, à la segoundo, preciso preciso qu’es pas de crèire !

 

DE NOUVÈLLI CASERNO MOUDERNO EMAI DURADISSO

Pèr ajuda au miés li sapaire-poumpié dins soun travai, lou Despartamen engajè tambèn despièi 2017 un plan dei gros pèr basti emai renouva de cèntre d’encèndi e de secours. À l’ouro que sian aro, moubilisè mai de 83 milioun d’eurò. Pèr proutegi eficace la poupulacioun e interveni quatecant tre la debuto d’un fiò, lou SDIS 13 comto 60 cèntre d’encèndi e de secours sus tout lou territòri. Après agué chanja lou rode d’aquéu de Roco-Vairo que fuguè dubert en febrié 2022, quatre óuperacioun d’amplour an despièi coumença que pourgiran au SDIS 13 d’establimen de darriero generacioun : Senas, Ais-de-Prouvènço, Istre e Alau. Entre 2025 e 2029, lou Despartamen a dins l’amiro d’acaba de basti cinq cèntre d’encèndi e de secours de mai à Vauvenargo, Cabriés, Tarascoun, Seloun-de-Prouvènço e Fos-sus-Mar, que ié fau apoundre un nouvèu pole lougisti e teini à Velaus. Pèr li fourestié-sapaire, lou Despartamen meno peréu dous proujèt pèr alarga e coustruïre d’unita que durbiran en 2025 e 2026 dins li groupe de Lambesc e d'Aubagno. Em’uno architeituro que pego au climat mieterran emai qu’emplego de materiau bioussoursa, aquéli caserno soun eisèmplàri raport à l’envirounamen em’uno prouducioun eleitrico pèr panèu foutouvoultaï e un sistèmo de recoubranço d’aigo de plueio. Autant d’elemen counfimant que noste Despartamen se tèn lèst pèr braveja au miés la sesoun avenidouiro. Mai uno questioun restara de-longo de boulega : e nautre ? Sian-ti lèst tambèn à noste nivèu de ciéutadan pèr ajuda de fa toumba li risco d’encèndi ?
 


Jan-Miquèu TURC
Proufessour certifica de lingo prouvençalo à Marsiho
Majourau dóu Felibrige

 

NAUTRÈI SIAN LÈST, E VAUTRE ? [en dialecte marseillais]

DESBARTASSAS !
Leis óubligacien legalo pèr desbartassa (OLD) s’aplicon ei prouprietàri d’óubràgi vo de terren que soun à mens de 200 mètre dei boues e fourèst. Mèfi, anessias pas desbartassa d’estiéu que faudrié pas pecaire qu’uno óuperacien aguènt pèr toco de preveni la risco encèndi sieguèsse elo-memo lou sourgènt de la debuto d’un fue.

GES D’OBRO
Dóu 1é de jun au 30 de setèmbre, fagués pas d’obro dins de relàrgui que soun à mens de 200 mètre dei mountagnàgi. Emplegués pas d'eisino vo d’engen à moutour termi (discarello, desbartassaire). Lou travai dei metau (sóudàgi, amoulàgi e estrouncamen) es tambèn enebi.

GES DE MOUCHOUNET DINS LA NATURO
Fumés pas de cigaleto en fourèst e jités pas nimai de mouchounet pèr la fenèstro de la vouaturo.

GES DE BARBO-CUOU
Fagués pas de barbo-cuou dins un relàrgui proutegi, à mens de 200 mètre dóu plantun e gardas pròchi ço que fau pèr amoussa lou fue. 

GES DE FUE D’ARTIFÌCI
Fagués pas de fue d’artifìci e jités pas de petadou pròchi lou plantun.

GES DE CAMPÀGI
Campas pertout mounte es autourisa, securisa emai proutegi. 

RENSIGNAS-VOUS AVANS D’ANA DINS LEI MOUNTAGNÀGI 
Assabentas-vous, que fa mestié, se soun dubert vo noun lei moutagnàgi. La reglamentacien regnanto n’en enebis de li ana se la risco es sevèro. 
Counsurtas la carto à-n-aquelo adrèisso : http://bpatp.paca-ate.fr
 

Traduction

UN SAVOIR-FAIRE D’EXCELLENCE 
POUR SAUVER DU FEU NOTRE PROVENCE

UN SAVOIR-FAIRE D’EXCELLENCE POUR AGIR LE PLUS VITE POSSIBLE

Doté d’un budget annuel d’1,5 million d’euros au matériel des forestiers- sapeurs, le Département des Bouches-du-Rhône possède le service forestier le mieux équipé de France. En haute saison, 32 vigies sont positionnées sur les hauteurs des massifs. Pas moins de 150 forestiers-sapeurs appuient 7j/7 les sapeurs-pompiers et leurs partenaires (Comités communaux Feux de Forêts (CCFF), Office national de la Forêt (ONF)...) en quadrillant et scrutant chaque jour l’ensemble des 180 000 hectares de forêt que compte le territoire. Tous sont prêts à intervenir sur tout départ de feu dans l’ensemble de nos massifs et ce, le plus vite possible, à savoir idéalement six minutes ! Si l’incendie est d’une grande ampleur, le centre opérationnel déploie le GAF (Groupe d’Appui Forestier). Avec des bulldozers et engins de broyage, les forestiers-sapeurs traitent alors les lisières du feu en broyant la végétation pour créer un chemin d’accès aux sapeurs-pompiers. En 2023, le Département a engagé près de 85 millions d’euros pour permettre au SDIS 13 (Service Départemental d’Incendie et de Secours des Bouches-du-Rhône) d'assurer ses missions et se doter d'équipements de pointe et d’engins adaptés à ce territoire fragile. Pour exemple, notre SDIS est le seul en France à utiliser le dispositif “HORUS”. Véritable bijou d’innovation tenant son nom du Dieu égyptien représenté par un faucon à l’acuité visuelle inégalable, cet avion surveille nos massifs à 3 000 mètres d’altitude ! Par ailleurs, notre département dispose d’un camion citerne feu d’une capacité de 13 000 litres d’eau, que beaucoup d’autres territoires nous envient… Enfin, un véhicule doté d’écrans 3D diffuse les images capturées par HORUS 13 et les drones du SDIS 13 fournissant une cartographie du feu, en temps réel, avec une précision redoutable !


DE NOUVELLES CASERNES MODERNES ET DURABLES

Pour permettre aux sapeurs-pompiers de travailler dans des conditions optimales, le Département a également engagé dès 2017 un vaste plan de construction et rénovation des centres d’incendie et de secours pour lequel il a déjà mobilisé près de 83 millions d’euros. Pour protéger efficacement la population et intervenir le plus rapidement possible sur les départs de feu, le SDIS 13 compte 60 centres d’incendie et de secours répartis sur l’ensemble du territoire. Si la relocalisation du centre de secours de Roquevaire a été achevée en février 2022, quatre autres opérations d’envergure sont en cours et offriront au SDIS 13 des établissements dernière génération : Sénas, Aix-en-Provence, Istres et Allauch. Entre 2025 et 2029, le Département prévoit d’achever la construction de cinq centres d’incendie et de secours supplémentaires à Vauvenargues, Cabriès, Tarascon, Salon-de-Provence et Fos-sur-Mer, ainsi qu’un nouveau pôle logistique et technique à Velaux. Pour les forestiers-sapeurs, le Département conduit également deux opérations d’extension et de construction d’unités qui doivent s’achever en 2025 et 2026 dans les groupes de Lambesc et d'Aubagne. Avec une architecture adaptée au climat méditerranéen et l’utilisation de matériaux biosourcés, ces casernes sont exemplaires sur le plan environnemental avec une production électrique par panneaux photovoltaïques et un système de récupération d’eau de pluie. Autant d’éléments confimant que notre Département se tient prêt pour affronter au mieux la saison à venir. Mais une question restera toujours d’actualité : et nous ? Sommes-nous prêts à notre niveau citoyen à contribuer à la réduction des risques d’incendie ?

    


Jean-Michel TURC
Professeur certifié de langue provençale à Marseille
Majoral du Félibrige

 

 

NOUS SOMMES PRÊTS, ET VOUS ?

DÉBROUSSAILLEZ !
Les obligations légales de débroussaillement (OLD) s'appliquent aux propriétaires d’ouvrages ou de terrains situés à moins de 200 mètres des bois et forêts. Attention, ne débroussaillez pas en période estivale : il ne faudrait pas qu'une opération visant à prévenir le risque incendie soit elle-même source de départ de feu.

PAS DE TRAVAUX
Du 1er juin au 30 septembre, ne réalisez pas de travaux dans les zones situées à moins de 200 mètres des massifs. N'utilisez pas d'appareils ou engins à moteur thermique (disqueuse, débroussailleuse). Le travail des métaux (soudage, meulage et tronçonnage) est également interdit.

PAS DE MÉGOT DANS LA NATURE
Pas de cigarette en forêt ni de mégot jeté par la fenêtre de la voiture.

PAS DE BARBECUES
Ne pas faire de barbecues sur une aire protégée, à moins de 200 mètres de la végétation et s’équiper d’un moyen d’extinction à proximité.

PAS DE FEUX D’ARTIFICE
Ne pas faire usage de feux d’artifice et pétards à proximité de la végétation.

PAS DE CAMPING SAUVAGE
Campez sur des lieux autorisés, sécurisés et protégés.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR L’ACCÈS AUX MASSIFS
Il est essentiel de vous renseigner sur l'ouverture ou non des massifs forestiers car la réglementation en vigueur en interdit l’accès en cas de risque sévère.
Consultez la carte à cette adresse : http://bpatp.paca-ate.fr