Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Balade perchée aux Pennes-Mirabeau

Entre Aix-en-Provence et Marseille, le village ancien des Pennes-Mirabeau s’étale en retrait de la N113, adossé à une frange de roches calcaires. Sa situation géographique et son histoire offrent aux visiteurs l’occasion de se balader perchés sur les traces de notre passé.

Avant de commencer cette balade familiale et pittoresque, prenez le temps de visiter le centre ancien, typique des villages du midi, avec sa longue rue principale, ses petits commerces, son beau clocher et sa petite place pavée. Plus haut, quelques mètres derrière l’église, rendez-vous à la table d’orientation qui surplombe le parking et profitez du magnifique panorama où l’on distingue la mer au loin derrière Marseille, au sud-ouest la chaîne de l’Estaque, à l’est la chaîne de l’Étoile et au nord-ouest l’aéroport de Marseille-Provence. Ensuite, direction l’emblématique Moulin des Pennes en passant par les arcades de la Mairie, flânez dans la rue Raspail où vous remarquerez, au numéro 3, une maison en pierre monumentale ou encore la salle Van Qué, du nom du célèbre peintre Pennois.

EN CHEMIN VERS L’HISTOIRE

À ce niveau, prenez à gauche vers le monument aux Morts où la route en bitume s’achève et le chemin de terre démarre. Un peu plus loin, vous débouchez sur le Moulin de Pallières, datant du 18e siècle, précédé d’un oratoire et de deux bancs, que vous pourrez apprécier au retour. Quelques mètres plus loin, franchissez une barrière. Là, désormais, le chemin se transforme en sentier bordé de pins et balisé de marques bleues à repérer régulièrement pour ne pas faire fausse route. Après quelques pas sur ce sentier, vous débouchez sur un immense réservoir d’eau d’une capacité de 500 m3 qu’il faut contourner par la droite. Attention où vous mettez les pieds, car à partir de là, le sentier se rétrécit encore.

À remarquer, sur votre droite, une trouée entre les pins qui offre un magnifique point de vue sur les terres rouges vitrollaises. À ce niveau, il convient de prendre sur la gauche. Un peu plus loin, le décor change avec une paroi rocheuse impressionnante comme une vague minérale sur la droite de votre parcours.

LE MINI COLORADO PROVENÇAL

Au fil des pas, le sentier s’éclaircit et les pins laissent la place aux chênes kermès. Progressivement, la végétation devient plus aride, ce qui n’empêche pas de sentir d’agréables parfums de romarin et de thym si vous profitez d’une journée ensoleillée.

Quelques mètres après, la fin de cette promenade s’annonce sur un large plateau où votre regard se porte sur Pallières, Vitrolles, l’Étang de Berre et même jusqu’à Martigues. À cet endroit, vous pouvez décider aussi de faire le chemin du retour par les crêtes.

Plus d'infos

Balade : facile (à partir de 8/10 ans)
Durée : 2 heures Se garer sur le parking de la Mairie des Pennes-Mirabeau