Marins-pompiers : le Département au côté du bataillon

Marseille est la ville la plus étendue de France et le nombre très élevé de ses missions justifie des moyens importants mis en oeuvre par les autorités pour assurer la sécurité de tous. Ainsi, la défense de l’ensemble de la ville dans les délais recommandés par le ministère de l’Intérieur pour les grandes agglomérations nécessite a minima 17 centres d’incendie et de secours (CIS), et autant de moyens matériels de base, tels que des ambulances et des engins-pompes de premier départ.

 

Dans le cadre du Plan pour Marseille (2016-2019), le Département a signé un partenariat avec le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille dans lequel il s’est engagé à renforcer les capacités d’intervention des marins-pompiers. Au total, plus de 15 millions d’euros ont été engagés pour la sécurité des Marseillais.

Le matériel d’intervention renouvelé

Cette aide a permis le renouvellement progressif du parc des engins grâce à l’acquisition de 80 véhicules, tels que les véhicules de première intervention, les fourgons-pompes, mais aussi les échelles pivotantes à mouvements combinés, les véhicules de secours et d’assistance aux victimes, ou encore du matériel de lutte contre les feux urbains. Autant d’équipements indispensables pour permettre aux pompiers marseillais d’assurer la sécurité de la population.

Deux nouveaux bateaux-pompes

En charge de la sécurité des bassins et des installations du Grand Port Maritime de Marseille, le BMP a pu également s’équiper de deux nouveaux bateaux-pompes grâce à l’aide du Département. L’un pour le sauvetage incendie en mer et le remorquage, et l’autre destiné aux bassins Ouest du GPMM. Ces deux navires offrent ainsi au port de Marseille un niveau de sécurité comparable à celui des grandes places portuaires.

Des nouvelles casernes

La sécurité civile de la cité phocéenne se trouve également renforcée grâce à la construction de deux nouveaux Centres d’incendie et secours (CIS) situés dans les quartiers du Redon (9e) et de Saint-Julien (12e). Par ailleurs, des travaux de d’extension et de rénovation sont programmés dans les CIS de la Canebière, de Saint-Menet et de Malpassé.