J.O 2024

L’attribution des Jeux olympiques de 2024 à Paris signifie pour les Provençaux l’accueil de compétitions de football, et surtout des épreuves de voile. Une discipline que le Département soutiendra grâce au “Plan Voile” inclus dans le Plan Charlemagne.

En 2024, Les Jeux Olympiques seront aussi provençaux !


Elle est connue pour être l’une des plus belles du monde et pourra bientôt le prouver. La rade de Marseille va accueillir les compétitions de voile des JO de 2024.

Une consécration pour un sport qui est loin d’être anecdotique en terre provençale, puisque le pôle France du Roucas-Blanc est installé à Marseille. La proximité de la Méditerranée, la qualité des plans d’eau et la richesse de l’enseignement dans les clubs, pourraient faire de la voile un des sports préférés des Provençaux. “Les JO 2024 vont mettre la Provence sous les projecteurs du monde entier.

Nous accueillerons toutes les épreuves de voile, sept matchs de football au Vélodrome, et n’oublions pas les Jeux paralympiques qui se dérouleront sur notre territoire. À nous de saisir l’opportunité de ces jeux pour investir dans des équipements pérennes”, se réjouit Thierry Santelli, Vice-président du Conseil départemental, délégué aux sports. C’est pourquoi, le Département soutient le Comité de voile des Bouches-du-Rhône, qui regroupe 50 clubs et près de 6 000 licenciés.

Pour aller plus loin, la collectivité met en place le “Plan Voile”, en partenariat avec l’Inspection académique et le Comité départemental de voile dans le cadre du Plan Charlemagne. L’objectif est double : permettre aux collégiens, pendant les heures d’éducation physique et sportive, de bénéficier de séances de voile et en même temps, donner l’occasion aux clubs de se structurer.

Initié en 2016, ce dispositif a permis à près de 1 600 collégiens, dont 62 enfants en situation de handicap, de découvrir l’activité au cours de plus de 600 séances.

Témoignage

PIERRE CASTE, Président du Comité de voile des Bouches-du-Rhône

“C’est une belle aventure pour le sport qui commence. Cela va permettre au public de voir la voile autrement, et de développer notre sport ici. La rade de Marseille est un véritable stade. On s’assoit et on regarde. Nous allons nous préparer pour bien accueillir les compétitions car nous sommes une association chef de file. Ça veut dire notamment que nous mettrons à disposition 150 à 200 personnes par jour pour aider à l’organisation. Pour cela, nous allons ouvrir une académie afin d’avoir un pool de bénévoles compétents pour les JO, mais aussi pour les compétitions d’après. Car l’objectif est d’avoir des structures pérennes qui puissent servir aux clubs et à notre sport.”