Marseille - Canton n°2

Le canton est un découpage territorial comprenant plusieurs communes, qui sert à l’élection des Conseillers départementaux. Depuis mars 2015, le Département est divisé, en 29 cantons redécoupés. Afin de garantir une parité entre les hommes et les femmes, les habitants élisent dans chacun d'eux, un binôme paritaire au scrutin uninominal majoritaire à 2 tours. Ces élus ne sont plus appelés conseillers généraux mais conseillers départementaux.

Les conseillers départementaux

Jean-Noël GUERINI et Lisette NARDUCCI (Groupe des élus indépendants) 

Marseille 2

64 003 habitants / 28 787 électeurs

Partie de la commune de Marseille située au nord et à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis le littoral, digue du Fort-Saint-Jean (Fort-Saint-Jean inclus), quai du Port, quai des Belges, rue de la République, rue Colbert, rue Puvis-de-Chavannes, rue Sainte-Barbe, rue Lucien-Gaillard, place Jules-Guesde, rue Bernard-du-Bois, passage reliant la rue Bernard-du-Bois au boulevard Charles-Nédelec, boulevard Charles-Nédelec, ligne droite prolongeant le boulevard Charles-Nédelec jusqu'à la rue Honnorat, rue Honnorat, boulevard National, rue Pommier, rue Lautard, rue de la Belle-de-Mai, ligne de chemin de fer de l'Estaque à Marseille, rue Levat, rue Clovis-Hugues, rue Fortuné-Jourdan, rue Despieds, rue Roger-Schiaffini, rue d'Orange, rue Séry, boulevard Leccia, rue François-Simon, ligne de chemin de fer de Paris à Marseille, traverse de Gibraltar, rue du Docteur-Léon-Perrin, boulevard Guigou, boulevard Burel, boulevard de Plombières, boulevard Ferdinand-de-Lesseps, traverse du Bachas, avenue Roger-Salengro, rue d'Anthoine, rue Cazemajou, chemin de la Madrague-Ville, traverse de la Madrague, rue de l'Alliance, boulevard Demandolx, chemin du Littoral, à l'intersection de l'autoroute A55 et du chemin du Littoral, ligne droite tracée jusqu'au Cap-Janet.

LES RÉALISATIONS DU DÉPARTEMENT DANS VOTRE CANTON

LA RENAISSANCE DE L’ÉGLISE SAINT-MARTIN D’ARENC

Patrimoine remarquable du quartier d’Euroméditerranée, l’église Saint-Martin d’Arenc fermée depuis plus de 40 ans pour des raisons de sécurité (fissures de l’édifice, risques de chutes de pierre…) va faire l’objet d’une réhabilitation lourde dont les travaux seront menés par le Département qui a acquis récemment l’édifice, afin de l’intégrer dans un grand projet culturel en lien avec le bâtiment des Archives et Bibliothèque départementales (ABD) tout proche.

Après de lourds travaux de confortement, de stabilisation et d’aménagement intérieur dont le coût global est estimé à 6,1 millions d’euros, la réhabilitation de Saint-Martin d’Arenc permettra aux visiteurs et aux habitants du quartier de disposer d’un nouvel espace ouvert à des animations, des manifestations et des grands événements organisés par le Département.


À LA FRICHE
DE LA BELLE-DE- MAI,
LA CRÉATION CONTEMPORAINE
RAYONNE

Le Centre national de création musicale, plus connu sous le nom de Gmem, a été inauguré en décembre 2017 notamment par la Présidente du Conseil départemental Martine Vassal, à l’occasion des 25 ans de la Friche de la Belle-de-Mai.

Le Département a en effet participé à sa création par le financement des travaux à hauteur de 2 millions d’euros.

Le Centre est l’un des plus grands d’Europe et donne une visibilité encore plus rayonnante à la Friche de la Belle-de-Mai et au quartier.


LA PLACE DU REFUGE RETROUVE DES COULEURS

Depuis de trop nombreuses années, la Place du Refuge, au coeur du quartier du Panier, était insalubre et source de fortes nuisances.

La Ville de Marseille a souhaité voir aboutir la réalisation d’un jardin partagé sur cette parcelle, sachant que des collectifs étaient prêts à s’investir.

Le Département a voulu soutenir cette opération d’aménagement qui verra la réalisation d’un jardin public qui s’intégrera dans le site tout en respectant les vestiges archéologiques.


UN COMPLEXE SPORTIF SORT DE TERRE

Fermée au public depuis 2009, la piscine Charpentier (3e) devrait être démolie, sa vétusté ne permettant pas d’envisager une réhabilitation. À la place, un complexe sportif devrait sortir de terre : il sera équipé d’un stade doté d’une aire de jeu de 100 m x 60 m en gazon synthétique, de vestiaires, d’un gymnase et de locaux pour accueillir d’autres activités telles que les arts martiaux, la boxe et la danse.