Entre la Floride et la Provence, le mariage est consommé

Entre la Floride et la Provence, le mariage est consommé

Même si l’heure n’est pas encore au bilan définitif, la mission Métropole-Département-Chambre de commerce qui vient de s’achever à Miami apporte déjà son lot de satisfactions et de projets très prometteurs pour développer le territoire de Provence.

Miami et la Floride sont définitivement plus proches de la Provence. Cinq jours d’échanges d’une rare intensité ont lancé une dynamique très positive entre les acteurs politiques, institutionnels et économiques de cette mission et ceux de ce territoire américain qui ne ralentit jamais, dans tous les domaines.

« C’est un succès général, s’est félicité Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, qui menait la délégation au côté de Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille et Président de la Métropole. Les entreprises avec lesquelles j’ai pu échanger ont jugé cette mission très efficace et les accords de coopération que nous avons signés vont permettre de mener à bien un véritable travail de fond. Comme chaque fois que nous engageons des partenariats à l’étranger, nous entretenons les relations, sur le long terme. C’est ce que nous allons faire à partir de maintenant. D’ailleurs, plusieurs entreprises ou prescripteurs que nous avons rencontrés ici ont déjà prévu d’organiser des missions en Provence. »

La mise en œuvre de cette mission historique, puisqu’aucun accord n’avait entre été signé entre la Floride et un territoire français, trouve donc déjà des concrétisations très prometteuses.

Serenity Concept, une entreprise qui développe des solutions de géolocalisation de plongeurs sous-marins, basée à Aix, a déjà entamé des pourparlers très sérieux pour se développer en Floride. Au même titre que Quista, société basée sur le plateau de l’Arbois, qui développe des dispositifs d’éradication des moustiques, déjà utilisé à Port-Saint-Louis-du-Rhône.

70 tour-operator de Miami sensibilisés

Deux exemples qui illustrent une tendance générale : les 40 entreprises qui ont accompagné la délégation ont multiplié les contacts et souvent trouvé des opportunités extrêmement encourageantes pour leur développement américain.

Le deuxième objectif de ces échanges, qui consistait à attirer la puissance économique floridienne sur les terres provençales a aussi été atteint.

Un véritable élan s’est amplifié au fil des jours et des discussions entre les deux parties, au-delà des accords de coopération.

Plus de 70 tour-operator ont été rencontrés à l’occasion de la soirée consacrée à l’attractivité de notre territoire et au développement du tourisme, avec de grands espoirs de pousser une partie des 2 millions d’habitants de Floride vers nos terres provençales.

Les acteurs économiques de Miami qui ont été consultés commencent aussi à préparer leur venue en Provence.

Plus largement, le voyage a produit des enseignements utiles pour le développement de la Métropole. Il a permis de confirmer qu’il était indispensable d’associer davantage le monde économique au plan d’actions de promotion de la Provence.

Une dynamique collective

Cette mission s’était vraiment inscrite dans une dynamique collective. Au cours des derniers mois, le Département, la Métropole, la Ville de Marseille et la Chambre de commerce Marseille-Provence avaient travaillé ensemble pour définir les territoires à privilégier pour conduire, unis, une politique efficace de relations internationales.

Très vite, la Floride et en particulier Miami, ont été identifiés comme un territoire prioritaire, avec de fortes similitudes sectorielles avec la Provence, dans les domaines de l’aéronautique, des équipements médicaux, du tourisme et de la croisière, du yachting et des industries numériques.

« Quand on découvre Miami, on se sent parfois un peu comme à Marseille, a souligné Martine Vassal. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de nombreux Provençaux et Marseillais se sont installés ici pour créer ou développer leurs activités. Ce sont de véritables relais que nous devons mobiliser. »

La qualité de ces échanges et surtout leur application très rapide donne de véritables gages pour reproduire ce type de mission dans d’autres parties du monde où les rapprochements et les intérêts mutuels sonnent comme une évidence. L’officialisation prochaine de créations d’entreprises et d’emplois, sur les deux territoires, grâce à ce rapprochement stratégique, ne fera que confirmer l’intérêt majeur de cette démarche.

10.11.2017