Inauguration de la première Maison du Bel Age à Marseille

Inauguration de la première Maison du Bel Age à Marseille

A deux pas du palais Longchamp, Martine Vassal, en présence de nombreux élus, a inauguré, le 16 décembre, la première Maison du Bel âge.

Guichet unique pour effectuer ses démarches, ce nouveau lieu d’accueil propose aux usagers de plus de 60 ans et leurs aidants de les mettre en proximité avec tous les dispositifs et les mesures adaptés à leurs besoins.

« Ce que nous faisons, ici, avec ce nouvel équipement, est une innovation unique. À 70 ou 80 ans, on est encore souvent jeune et actif mais le lien social est parfois rompu. L’objectif de ces Maisons est donc de recréer un contact, d’être un lieu d’accueil, d’aide, d’échanges et d’écoute », a déclaré la Présidente du Conseil départemental. Au numéro 50 du boulevard Longchamp, dans des locaux lumineux et spacieux, les agents du Département vont orienter, aider et accompagner les personnes de la simple démarche à la plus complexe : réduction des tarifs transports, demande d’allocation personnalisée à l’autonomie, activités, loisirs, dispositifs de sécurité pour les seniors, structures d’hébergement… mais également assurer le lien social entre les personnes dépendantes et le service de téléassistance. Autant de démarches administratives difficiles pour les personnes âgées, parfois isolées.

Un lieu de proximité et de soutien

Chef de file de la solidarité, le Département donne, là, un bel exemple de proximité et de soutien avec l’ouverture de cette Maison du Bel âge qui entre parfaitement dans le cadre de l’aide du Département pour la redynamisation du centre-ville de Marseille. « Cette Maison du Bel Âge offre, c’est un vrai plus pour le quartier, où nous devons apporter des réponses concrètes aux besoins de la population, comme partout ailleurs à Marseille et dans le département où parfois le service publics font défaut aux habitants. Je pense notamment aux bureaux de Poste, qui sont au cœur des besoins des communes rurales notamment.

Nous sommes en train de finaliser une convention avec La Poste qui permettra aux Maisons du Bel Âge d’offrir les services que nos habitants sont en droit d’attendre», a indiqué Martine Vassal. A cette occasion, la présidente a tenu à saluer la collaboration active des maires des communes prêtes à accueillir les futures Maisons du Bel Âge comme à Cuges-les-Pins, La Ciotat, Ceyreste, Eygalière, Eyguières, Maillane, Saint-Étienne-du-Grès, Graveson, Roquefort-la-Bédoule, Gardanne, Carnoux, ou encore Aubagne.

Le Département ouvrira une dizaine de Maisons du Bel âge en 2018, sur le territoire des Bouches-du-Rhône.

18.12.2017