Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

61ème Congrès des producteurs de légumes de France
Agriculture

61ème Congrès des producteurs de légumes de France

17.11.2017

Organisé à Marseille, en partenariat avec le Département, le 61e congrès des producteurs de légumes de France est l’occasion de démontrer toute la vivacité de cette filière provençale numéro un en France.

Comment la Provence veut conserver sa place de leader

Après Perpignan en 2015 et la Guadeloupe en 2016, les producteurs de légumes étaient en congrès à Marseille les 16 et 17 novembre. La Villa Méditerranée a accueilli pas moins de 200 participants.

A cette occasion, le Département et les autres collectivités se sont montrés solidaires de la filière maraîchère face aux difficultés qu’elle rencontre actuellement : la pression croissante des marchés mondiaux et de la grande distribution, les importantes distorsions de concurrence liées au poids des charges, la pression foncière particulièrement forte sur le littoral méditerranéen ou encore les difficultés récurrentes pour embaucher des saisonniers à défaut de pouvoir faire appel à la main d’œuvre locale.

Des mesures prioritaires

La Provence compte pas moins de 700 exploitations maraîchères. Elle est également leader national en salades, courgettes, tomates, concombres, poivrons et melons. Autant dire une place de premier rang en France. Et comme l’a exprimé Martine Vassal, présidente du Conseil départemental : « Nous défendons corps et âme notre ruralité. Nous sommes attachés à la totalité de tout ce qui est produit. Nous avons maintenu notre budget agricole de plus de 10 millions d’euros avec comme principales priorités : un meilleur accès au foncier, une montée en gamme de nos productions, un développement accru de l’approvisionnement local en circuits courts à travers notre plate-forme Agrilocal 13 et un soutien exceptionnel de 28 millions d’euros au projet de restructuration du MIN de Chateaurenard ».

Comme elle l’a expliqué « c’est une politique volontariste et ambitieuse que nous portons grâce à une convention avec le Conseil Régional et grâce à l’implication très forte de nos partenaires ».

Permettre de « pérenniser les exploitations »

Selon Jean Belenguier, exploitant agricole sur la commune de d’Arles et Saint Martin de Crau : « Ces mesures sont très importantes et devenaient indispensables pour permettre au premier département français producteur de légumes de rester compétitif par rapport aux autres départements. Cela nous permet de nous redonner un nouveau souffle. Concernant l’accès au foncier, il faut nous simplifier l’accès et limiter les contraintes pour pérenniser les différentes exploitations ».

Aujourd’hui, les agriculteurs sont en quête de légitimité et souhaitent acquérir une confiance retrouvée en la filière maraîchère. Ils veulent pouvoir continuer à investir et à se développer. Par exemple, le Min de Chateaurenard joue un rôle important. Il apporte indéniablement « une sécurité commerciale pour les différentes exploitations », a conclu Jean Belenguier, exploitant agricole.

Ce congrès a été axé autour de deux tables rondes : la contractualisation permettant de sécuriser le revenu du producteur, ainsi que la problématique du « zéro pesticides ». Deux thèmes d’actualité qui permettent de faire un point sur la situation de l’agriculture. Mais aussi comme l’explique, Jacques Rouchaussé, Président des légumes de France, l’occasion pour chacun de « se nourrir des expériences des uns et des autres mais aussi d’avoir une réflexion collective et réaliste ».

Comme il l’exprime « pour la contractualisation, rien n’est acquis. Il faut que le contrat entre le producteur et la grande distribution soit en accord avec notre filière. Concernant le zéro pesticides, il faudrait donner les moyens à la science de trouver des produits de substitution pour supprimer certaines molécules ».

Au cours de ce 61ème congrès, en phase avec les états généraux de l’alimentation, la participation a été bonne, notamment grâce à des producteurs actifs et proactifs. Le prochain congrès des producteurs de légumes aura lieu au mois de novembre 2018 en Normandie.

 

Infos pratiques