Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Avec le Département, la nage c’est à tout âge !

04/02/2022

Face à l’augmentation des noyades accidentelles touchant notamment les jeunes enfants et à la difficulté des habitants d’accéder sur certaines communes à des équipements aquatiques de proximité, le Département lance un plan d’apprentissage de la natation.


Le 5 février, à l’occasion de la première étape du camion piscine dans la commune d’Auriol, Martine Vassal, présidente du Conseil départemental, accompagnée de sportifs de haut niveau dont le champion de natation Frédérick Bousquet, a visité le nouvel équipement et présenté l’ensemble du plan départemental d’apprentissage de la natation.

Le Plan départemental d’apprentissage de la natation s’inscrit dans l’engagement du Département pour les Jeux olympiques et paralympiques 2024, il permettra au territoire d’hériter d’équipements sportifs neufs ou entièrement rénovés au service des habitants.

La première mesure de cet engagement se traduit par la mise à disposition des communes d’un camion-piscine itinérant. Véritable bassin mobile, le camion-piscine se déplace de ville en ville pour permettre aux habitants de bénéficier des bienfaits de la natation et apprendre à nager.
 

Un bassin mobile dans les communes

Grâce à ce bassin mobile, du 5 février au 19 mars 2022 à Auriol, des séances d’apprentissage de la natation, d’aqua-santé et de lutte contre l’aqua-phobie, encadrées par des professionnels, sont proposées, sur le temps scolaire et périscolaire, aux enfants de la commune, aux personnes du Bel Âge, aux collégiens, aux personnes en situation de handicap ainsi qu’aux jeunes parents de bébés-nageurs. Avec un bassin équipé d’un brise-vague, une eau chauffée à 29°C, un vestiaire et un local technique, le camion transporte une piscine de 8 m de long pour 2 m de large avec une profondeur variable (de 0 à 1,20 m) en fonction des exigences pédagogiques. Le camion-piscine poursuivra sa tournée dès la rentrée de septembre 2022 sur une autre commune du département.
 

Un soutien renforcé au développement de la natation

Pour élargir la pratique de la natation au plus grand nombre, le plan départemental d’apprentissage de la natation prévoit également un soutien aux clubs sportifs et associations des Bouches-du-Rhône qui souhaitent mettre en place des projets spécifiques notamment dans le cadre des programmes nationaux « Aisance aquatique » et « J’apprends à nager ». Les sections sportives « natation » des établissements scolaires sont également aidées par la Département, qui prend aussi en charge pour 81 collèges les coûts liés aux transports collège-piscine.
 

Un fort investissement pour les piscines municipales

Enfin, le Département investit massivement aux côtés des communes pour la rénovation ou la construction des équipements aquatiques. Equipements indispensables pour l’apprentissage et l’aisance aquatiques, de nombreuses piscines municipales se sont ainsi offert une nouvelle jeunesse. Dans de nombreuses communes des Bouches-du-Rhône, certaines construites il y a plusieurs dizaines d’années, ont nécessité en effet de lourds travaux de sécurisation, de mise en accessibilité et de réfection et d’étanchéité des bassins.
 

Des piscines rénovées dans une vingtaine de communes

A Salon-de-Provence, Miramas, La Ciotat, Marignane… dans une vingtaine de communes, le Département a investi dans la modernisation des piscines municipales ou encore dans la construction de bassins d’été.  De 2019 à 2021, plus de 10 millions d’euros ont ainsi été engagés par la collectivité. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, par exemple, le Département a financé à hauteur de 2,8 millions d’euros (50%) la réalisation d’une piscine municipale sur un terrain de 7 000 m2 au cœur de la plaine sportive, à proximité des établissements scolaires. Cet équipement faisait jusqu’à présent défaut aux habitants, notamment aux scolaires obligés d’utiliser les structures des communes voisines pour pratiquer la natation. Dernièrement, c’est à Martigues, qu’un nouveau bassin olympique extérieur chauffé grâce aux énergies renouvelables a vu le jour. Sa construction a été financée par le Département à hauteur de 2,16 millions d’euros soit 50%.