Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Des moyens renforcés pour plus de sécurité dans le métro
Sécurité

Des moyens renforcés pour plus de sécurité dans le métro

14.06.2019

Le 11 juin, dans le cadre d’une visite au métro de la Rose (13e), Martine Vassal a annoncé un plan d’actions pour renforcer les moyens de police dans les transports en commun, notamment dans le métro, en soirée.

Si en quelques années, les actes de délinquance ont significativement baissé dans le métro marseillais (502 incidents recensés en 2018 contre 869 en 2009), la Présidente du Conseil départemental et de la Métropole considère que « chaque acte de malveillance est un incident de trop » et entend s’atteler à la sécurisation et au sentiment d’insécurité auxquels les usagers comme les agents de la RTM sont parfois victimes.

Des patrouilles de Police municipale en soirée

Ainsi, trois mesures sont prises pour plus de sûreté et de tranquillité dans les transports métropolitains : le renforcement de la sécurité, la lutte contre la fraude et le renouvellement des matériels ainsi que l’accroissement de la visibilité du dispositif de sécurité.
Concrètement, avec le concours de la Police municipale de Marseille, à partir de septembre prochain, les effectifs de patrouilles vont être progressivement renforcés notamment en début de soirée sur les deux lignes de métro, de 20 heures à 1 heure du matin, grâce au recrutement d’une brigade d’environ 20 agents supplémentaires. « Cette mise à disposition par la Ville de Marseille des agents de la Police municipale doit permettre de sécuriser le métro mais également de lutter contre le sentiment d’insécurité notamment en soirée lorsqu’il n’y a pas grand monde » a expliqué Martine Vassal.

Dans l’immédiat, les prestations de sécurité privée doivent permettre une patrouille régulière dans chacune des 28 stations de métro et une présence en rame selon une fréquence minimale d’une sur trois.

Vidéoprotection et PC sécurité dans les stations

« Nous allons également pouvoir nous appuyer sur un parc de plus de 5 000 caméras réparties sur l’ensemble du réseau. Elles permettent de plus en plus d’élucider les délits et d’interpeller les délinquants » a précisé Martine Vassal. Ces mesures s’accompagnent de l’équipement en PC de sécurité des stations de métro les plus sensibles. La lutte contre la fraude, notamment par la verbalisation, seront également au cœur de ce plan pour des transports sécurisés.

P.H 

 

Infos pratiques