Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Feux de forêts : vigies et patrouilles à l’affût tout l’été !
Environnement

Feux de forêts : vigies et patrouilles à l’affût tout l’été !

Du 01/06/2019 au 30/09/2019

Du 1er juin au 30 septembre, les agents du Département, les pompiers et l’ONF surveillent et patrouillent dans les massifs forestiers. Pour anticiper ou enrayer tout départ de feux. Reportage à la vigie de Lambesc.

Une surveillance à 360 degrés, avec un horizon qui va de Marseille à Avignon, et même jusqu’au mont Ventoux quand le temps est dégagé : la vigie Sainte-Anne, située sur le territoire de Lambesc, qui fait partie du dispositif préfectoral permettant une surveillance quotidienne des massifs forestiers des Bouches-du-Rhône, est opérationnelle chaque jour de 11h à 19h. « Chaque été, on compte pas moins de 500 départs de feu dans le département », rappelle Philippe Lamine, sous-directeur à la Direction de la Forêt au Département. Comme celui enrayé immédiatement dans une propriété privée, heureusement bien débroussaillée, la veille de notre visite à la vigie de Lambesc : « L’homme a utilisé une disqueuse. Une étincelle a suffi à démarrer un feu de broussaille. En quelques minutes, la patrouille était présente pour éteindre ce feu naissant. »

Au sommet de la petite tour qui surplombe les massifs, les hommes veillent, à l’aide de jumelles, de téléobjectifs, de radios, d’une table d’orientation qui permet de calculer au mètre près le départ de feu. Ils utilisent également leur expérience et leur bonne connaissance du terrain. « Non, ça n’est pas un départ de feu, c’est de la poussière ! » Rassurés, Benoît et Mathieu poursuivent leur guet. Ils ont fait ce métier par vocation et par amour de la forêt et de la nature. « Mon grand-père, raconte Mathieu, était garde-chasse et il m’emmenait avec lui dans les collines. Il m’a communiqué sa passion. Je ne me serais pas vu faire autre chose. »
 

Intervenir rapidement

Jour après jour, les 150 forestiers sapeurs présents dans les 6 unités du territoire (Lambesc, Saint-Rémy de Provence, Peyrolles, Peynier, Aubagne et Châteauneuf-les-Martigues), ceux qui guettent comme ceux qui patrouillent inlassablement les massifs expliquent, surveillent et lancent l’alerte. « Notre objectif est simple et clair, détaille Benoît : c’est intervenir rapidement. Nous sommes toute la journée à l’affût. » Ils peuvent donc prendre le temps de la pédagogie avec des visiteurs peu scrupuleux ou imprudents, mais aussi donner l’alerte si un départ de feux leur semble suspect ou dangereux. « C’est souvent nous qui attaquons le feu en premier. On éteint ou on contient. »

Le département des Bouches-du-Rhône est l’un des 3 départements soumis au plus fort risque d’incendie de forêts sur la région méditerranéenne française et ce, en raison de facteurs connus et identifiés : des espaces naturels forestiers denses, un climat sec, particulièrement en été, un nombre assez élevé de jours de mistral, et enfin une population importante.

Les feux étant majoritairement d’origine humaine, par malveillance ou négligence, la vigilance doit régner. La lutte contre les feux de forêts repose sur la mobilisation préventive des moyens d’intervention et sur une évaluation quotidienne et précise du risque. Dans les vigies et dans les patrouilles, le maximum est fait jour après jour pour qu’aucun drame ne survienne.

Ch.F.-K.

C’est toute l’année que le Département lutte contre les incendies

Parallèlement aux moyens déployés pour lutter contre les feux de forêts, des efforts de prévention permettent de réduire en amont la vulnérabilité des espaces forestiers : travaux (coupures de combustible, etc.) et équipements DFCI (pistes, citernes, etc.), débroussaillement et réglementation de l’accès aux massifs…

La lutte contre les feux est assurée par des vigies et des patrouilles lors des jours à risques, entre le 1er juin et le 30 septembre, sur ordre du préfet. Le Département intervient aussi tout au long de l’année pour entretenir et débroussailler les pistes en hiver notamment. L’été, la prévention des feux de forêts obéit au dispositif préfectoral où les forestiers sapeurs du Département, les pompiers et l’ONF (Office national des forêts) travaillent de concert pour assurer une sécurité maximale des massifs et mettre en place un quadrillage qui permettent d’anticiper le développement d’un feu naissant.

Près de 200 hommes surveillent et patrouillent chaque jour. Plus de la moitié sont des agents du Département. Qui font tout pour ne pas avoir à revivre les terribles feux de l’été 2016 notamment.

A la fin de la saison estivale, ces hommes reprendront leurs tâches d’entretien des 1700 kilomètres de pistes DFCI, de débroussaillement. Pour, déjà, penser à la saison 2020.

Infos pratiques

Organisateur

Agents du Département
Pompiers
ONF

Lieu

Vigie de Lambesc